Douleur oculaire : gestes de base pour soulager votre animal

Publié le par Anne Cat et François

Les problèmes oculaires font partie des pathologies vétérinaires où un traitement anti-douleur est systématiquement envisagé. Mais avant le diagnostic, l'animal souffre. Voyons comment soulager sans aggraver une douleur à l'œil.

 

Selon les pathologies, l'oeil peut pleurer abondamment ou ne pas pleurer du tout. Les pleurs ne sont donc pas un critère de trouble oculaire comme on le croit souvent.

 

Par contre, dans presque toutes les pathologies oculaires, on observe un comportement frénétique visant à se gratter ou à appuyer sur l'oeil qui fait mal.

 

C'est le cheval qui se gratte sans cesse sur le ratelier à foin, le chat qui se passe la patte sur l'oeil tous les trois pas... le comportement n'est pas forcément impressionnant mais il est répété, insistant. Le grattage, en stimulant les nerfs, va provoquer un bref arrêt de la douleur qui soulage l'animal et le pousse à se gratter encore et encore... comme quand on gratte un bouton de moustique qui nous démange.

 

Le problème c'est qu'en se grattant, l'animal aggrave forcément la situation et ceci quelle que soit la raison de sa douleur.

 

Il va augmenter l'inflammation, faire pénétrer le corps étranger, se griffer voire s'arracher les paupières... c'est comme ça qu'un brin de foin mal placé se termine par un oeil aveugle.

 

Il est donc très important que vous ayez les bons gestes pour limiter les dégâts avant d'amener votre animal au vétérinaire.

 

Pour procéder, il vous faut : plusieurs dosettes de sérum physiologique stériles, de l'eau fraiche, des compresses stériles ou à défaut un linge propre.

 

L'accès à une source de froid (congélateur, réfrigérateur) est recommandée mais pas toujours possible.

 

Dans un premier temps, calmez votre animal et disposez sur son oeil (sans appuyer) une compresse légèrement humide. La fraicheur de la compresse humide sera entretenue par des ajouts réguliers d'eau fraiche sur la compresse. Faites attention à ce que l'eau ne coule pas de la compresse car son contact avec l'oeil pourrait augmenter la douleur de votre compagnon.

 

Si vous disposez d'une source de froid, préparez quelques glaçons, une poche de froid ou mettez une compresse humide au réfrigérateur et emprisonnez l'un ou l'autre dans une compresse humide. L'ensemble est déposé doucement sur l'oeil préalablement rafraichit avec l'eau.

 

Le froid va diminuer la douleur oculaire et ralentir l'inflammation.

 

Prenez une dosette de sérum physiologique et nettoyez l'oeil en faisant perler le sérum à travers les paupières à partir de l'angle extérieur. (voir cet article pour plus d'explications)

 

Ne forcez pas l'ouverture de l'oeil, ne frottez pas celui-ci et n'appuyez pas dessus (même en voulant le nettoyer). En cas de corps étranger, la moindre pression peut provoquer des dégâts oculaires importants.

 

Entre deux dosettes de sérum physiologique, remettez la compresse pour maintenir une analgésie relative par le froid.

 

En cas d'atteinte à l'oeil, il est vivement conseillé de consulter un vétérinaire car seul celui-ci possède les produits et matériaux nécessaires à un diagnostic fiable et complet.

 

A bientôt,

Anne KAEFFER

Un oeil de cheval. Image soumise à droits d'auteur. Techniques d'élevage 2013

Un oeil de cheval. Image soumise à droits d'auteur. Techniques d'élevage 2013

Publié dans Physio-pathologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :