Lécithine et engraissement : que croire ?

Publié le par Anne Cat et François

 

La lécithine a pour réputation de favoriser l'engraissement. Ah ? Il ne faut pas plus pour aiguiser notre curiosité scientifique, alors accrochez-vous !

 

La lécithine, connue aussi sous le nom de phosphatidylcholine, est produite nativement par le foie. Cette molécule réagit avec le cholestérol à l'aide du LCAT (Lécithine Cholestérol Acyl Cholestérol, une enzyme impliquée dans le métabolisme des lipoprotéines de haute densité, leur petit nom est HDL).

 

Cette réaction donne deux molécules :

 

  • lysolécithine : elle est impliquée dans de nombreux processus dont celui de l'inflammation.

  • Un ester de cholestérol : c'est la molécule qui va nous intéresser.

 

L'estérification du cholestérol le rend beaucoup plus lipophile (solubilisation plus facile dans les lipides). Cette propriété favorise son accumulation dans les lipoprotéines, plus précisément au centre de la structure des HDL.

 

Les HDL sont des molécules de transport des acides gras et cholestérol, ils sont fabriqués par le foie et ont pour dénomination HDL discoïdales. Ils sont riches en phospholipides permettant la solubilisation du cholestérol aux cellules périphériques et de le placer dans l'enveloppe superficielle.

 

La LCAT au niveau du plasma estérifie le cholestérol en excès, ce qui, si vous avez bien suivi amène l'ester de cholestérol au centre de la structure et laisse la place à du cholestérol supplémentaire dans l'enveloppe. Cet enrichissement va conduire à des modifications de structure et de composition (apolipoprotéines qui permettent la distinction entre les différentes catégories de transporteurs de lipides, en triglycérides, cholestérol...) amenant un nouveau nom : HDL3, lequel est sphérique.

 

Ce HDL3 va s'enrichir de la même façon en cholestérol et en esters de cholestérol donnant au bout du compte les HDL2 (densité plus légère mais un diamètre plus important). Ces HDL2 sont reconnues et dégradées dans les cellules du foie.

 

Le cholestérol et les acides gras sous forme de triglycérides sont donc ramenés au bercail pour être éliminés via la bile soit directement soit dégradés en acides biliaires.

 

Le rajout de lécithine dans la ration, par exemple par le fenugrec en bonne quantité, ne va pas permettre le stockage de graisse mais au contraire permet une élimination facilitée des acides gras en apportant le substrat limitant : la lécithine.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Voltige à cheval. Techniques d'élevage. Image soumise à droits d'auteur

Voltige à cheval. Techniques d'élevage. Image soumise à droits d'auteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :