Apprivoisé, sauvage, proche de l'Homme... quelles différences ?

Publié le par Anne Cat et François

 

Laissons de côté les questions législatives. Qu'est-ce qui fait que l'animal face à moi sera sauvage, apprivoisé ou proche de l'Homme ?

 

La théorie actuelle en éthologie est que l'évolution des espèces a mené certains animaux à être naturellement proche de l'Homme. Cette théorie est notamment utilisée pour expliquer les différences comportementales entre le loup et le chien vis-à-vis de l'Homme.

 

L'animal apprivoisé connait l'Homme. Il vit à ses côtés mais s'y réfère peu.

On y oppose l'animal proche de l'Homme qui connait l'Homme, vit à ses côtés et s'y réfère naturellement.

 

La réponse est dans l'origine des animaux. Un animal apprivoisé provient d'une espèce sauvage. L'animal proche de l'Homme vient d'une espèce sélectionnée depuis des générations et donc la génétique permet un comportement adéquat.

 

Une théorie intéressante qui se heurte à quelques réalités du terrain.

 

Le savannah est une race de chat issue du Serval et sélectionnée depuis 1986.

Le chausie est une race de chat issue du Chaus et sélectionnée depuis 1970.

Le bengal est une race de chat issue du Chat-léopard d'Asie et sélectionnée depuis 1963.

Le chien-loup tchécoslovaque est une race de chien issu du Loup des Carpates et sélectionnée depuis 1955.

 

Ces races donnent de nos jours des individus proches de l'Homme. Il est difficile d'attribuer l'ensemble des critères comportementaux menant aux bons rapports avec l'Homme aux 50 % amenés par le parent domestique du croisement. Par contre, tous les petits ont été adoptés par des femelles domestiques.

 

D'un autre côté, certains animaux au comportement sauvage ont une génétique qui les amènerait plutôt à avoir un comportement proche de l'Homme : les chats sauvages en ville, les chiens errants, les chevaux laissés à l'abandon...

 

Il existe donc une autre explication à cette proximité plus ou moins intense entre l'Homme et l'animal : le contact maternel.

 

Les études comparant chien et loup sont en effet basées sur des contacts similaires avec les jeunes. Mais les mères des jeunes n'avaient pas le même contact avec les humains.

 

Au-delà de la génétique, c'est peut-être le regard de la mère qui influence nos futurs contacts.

 

En tout cas, les anglais en sont convaincus et évincent toute femelle non proche de l'Homme de la reproduction.

 

A bientôt,

Anne KAEFFER

Bengal en plein jeu dans un arbre à chat. Image soumise à droits d'auteur. Techniques d'élevage 2013.

Bengal en plein jeu dans un arbre à chat. Image soumise à droits d'auteur. Techniques d'élevage 2013.