Alimentation des minis ou des toys ponys

Publié le par Anne Cat et François

 

Encore peu fréquents il y a quelques années, les minis séduisent. Si certains ressemblent à de petits shetlands, d’autres ont une morphologie plus sport, plus cheval.

 

Mais pour les uns comme pour les autres, il n’existe aucun table, aucune norme. En effet, même dans les dernières données INRA de 2012, pour les poneys, on ne descend que jusqu’à des animaux de 200 kg. Cela peut convenir pour le shetland classique mais cela ne convient pas du tout pour le mini qui fait moins de 100 kg soit deux fois moins.

 

Il faut tout d’abord rappeler qu’un mini, c’est… un poney. Donc, on a une digestion qui se passe de la même façon et des exigences somme toutes identiques au niveau des aliments même si évidemment les quantités ne sont bien sûr pas les mêmes.

 

Comme pour tous les poneys, les besoins énergétiques sont moins élevés par 100 kg de poids que ce que vous avez sur un cheval. La différence est d’environ 16 %.

 

En fait, on a deux grandes tendances dans l’alimentation de ces animaux : soit on les traite comme des shetlands rustiques et ils reçoivent une nourriture pauvre y compris à des périodes de croissance ou pour des juments suitées, soit on les traite plus en membres de la famille à qui on souhaite faire plaisir et ils ont des fruits et des gâteries.

 

Les deux extrêmes ne sont pas souhaitables. Ces animaux restent des poneys qui doivent recevoir un régime à base de foin (au moins 70 % de la ration) mais aussi des minéraux. Lorsqu’ils ont moins de 18 mois, ils ont les mêmes difficultés que tous les équidés à digérer la cellulose et ils doivent donc recevoir des régimes relativement pauvres en cellulose et riches en protéines.

 

Sur l’animal adulte, on peut extrapoler les besoins d’un animal de 100 kg à l’entretien à partir des chiffres INRA pour le shetland de 200 kg. On obtient :

 

UFC (Unité Fourragère Cheval) : 1,0

MADC (Matières Azotées Digestibles Cheval): 73 g

Lysine : 6,5 g

Phosphore : 4 g

Calcium : 5 g

Magnésium : 2 g

Sodium : 2 g

Cuivre : 20 mg

Zinc : 101 mg

Cobalt : 0,4 mg

Sélénium 0,4 mg

Manganèse : 81 mg

Fer : 101 mg

Iode : 0,4 mg

Vit A : 6600 UI

Vit D : 830 UI

Vit E : 101 UI

Capacité d’ingestion régime riche en concentrés : 1,8 kg de MS

Capacité d’ingestion régime riche en fourrage : 2,2 kg MS

 

Ce sont évidemment des chiffres qui doivent être pris avec précautions sans jamais oublier qu’ils n’ont rien d’absolu, ni en tant que tels, ni aussi du fait de leur mode d’obtention. Donc en fonction des situations, il convient d’adapter subtilement ses pratiques à la situation de chaque mini.

 

A bientôt.

 

Catherine Kaeffer

Roundballer de foin sur un champ. Techniques d'élevage. Nantes. Image soumise à droits d'auteur

Roundballer de foin sur un champ. Techniques d'élevage. Nantes. Image soumise à droits d'auteur