Le chat et la taurine : une carence méconnue (partie 1)

Publié le par Anne Cat et François

 

La taurine... un nom qui évoque le RedBull et les « ailes » qui vont avec. Il est évident que nous n'allons pas nous occuper de la consommation de ce type de boisson par notre félin préféré, mais nous allons nous pencher sur sa carence, qui arrive et qui est grave voire fatal.

 

Un peu d'ordre dans l'esprit, reprenons tout depuis le départ : la taurine est un acide aminé omniprésent dans les tissus de la plupart des mammifères. Son nom provient de sa découverte dans la bile de bovin, liée aux sels biliaires.

 

Il existe de fortes concentrations dans les muscles (dont le muscle cardiaque), les plaquettes, la rétine et le cerveau.

 

Ces rôles sont nombreux : transfert de calcium, complexation du zinc, osmorégulation, antioxydant, détoxication de l'ammoniac, régulation système cardiaque, action sur les neurones, conjugaison biliaire et régulation inotrope (force de contraction), métabolique et osmotique des tissus à fortes concentrations particulièrement le myocarde

 

La production de cet acide aminé s'effectue au niveau du foie et du cerveau à partir de méthionine ou de cystéine (les deux acides aminés soufrés). En premier lieu, ces acides sont décarboxylés en hypotaurine puis il est lui-même oxydé en taurine.

 

Il se trouve que le chat est incapable de décarboxyler ces acides aminés ce qui rend la production de taurine impossible pour lui.

 

Il faut savoir que la taurine est éliminée essentiellement par voie biliaire. D'autre part, tous les acides biliaires doivent être excrétés sous forme de taurocholates. Donc sans taurine, la synthèse des acides biliaires ne se fait plus et le chat a de gros problèmes digestifs d'autant qu'il est incapable de les glucuronoconjuguer. Une fois dans l'intestin, la microflore déconjugue ces composés et détruit la taurine empêchant sa récupération plus loin dans le tube digestif.

 

Aucune production possible, un besoin important, c'est dire si l'apport alimentaire régulier est vital pour le chat.

 

Maintenant que vous savez tout sur le métabolisme de la taurine, je vous donne rendez-vous dans un prochain article avec les grands principes alimentaires pour éviter toute carence en taurine à votre félin préféré.

 

A bientôt.

 

François Kaeffer

 

Autres articles : 

La peur du passionné chez le chat

Mon chat est-il devenu fou ? L'effet baudruche

Alimentation : le chat un carnivore strict ? 

Chat en train de jouer. Techniques d'élevage. Image soumise à droits d'auteur.

Chat en train de jouer. Techniques d'élevage. Image soumise à droits d'auteur.