Ne sous-estimons pas l’intelligence de nos animaux…

Publié le par Catherine Kaeffer

 

Actuellement, un bon nombre de théories s’appuient sur le fait que les animaux ont un comportement « automatique », inscrit dans leurs gènes, auquel ils ne peuvent déroger, qu’à un stimuli, la réponse sera toujours la même donc prévisible, que le temps entre une cause et une conséquence doit être très court, sinon l’animal ne pige que dalle…

 

Cette vague « mécaniste » qui fait fi des caractères des individus, des possibilités d’adaptation, bref de tout ce qui caractérise l’intelligence d’un être qu’il soit humain ou animal, me laisse toujours un peu perplexe.

 

C’est pourquoi, je me suis délectée d’un article de la revue Ethol­o­gy, Ecol­o­gy and Ev­o­lu­tion, sur des animaux généralement considérés comme léthargiques, stupides et ennuyeux, j’ai nommé les crocodiles.

 

On leur reconnaissait ainsi qu’aux reptiles en général, une intelligence limitée à la réponse à cette question existentielle : « Comestible ou pas ? ». Et bien, notre estomac sur pattes a aussi un cerveau puisqu’il vient d’être prouvé qu’il peut adapter son comportement afin de piéger des oiseaux… pour les manger bien sûr, on ne se refait pas.

 

Allongé dans l'eau, immobile comme à son habitude, notre crocodile, plus rusé qu’un renard, équilibre des bâtons et des brindilles sur son museau ou dans sa bouche. Au moment de la nidification, les oiseaux volent bas pour recueillir les matériaux nécessaires à la construction du nid et s’approchent sans méfiance pour récupérer ces branchages si précieux… et le crocodile n’a plus qu’à les attraper d’un vif coup de mâchoire. 

 

Bien que l'utilisation d'objets comme des leurres de chasse est très rare dans nature et que l’utilisation d’outils n’avait jamais été mise en évidence chez des reptiles, une étude indique qu’au moins deux espèces utilisent des brindilles et des bâtons pour attirer les oiseaux : Crocodylus palustris et Alligator mississippiensis . 

 

Cela prouve l’adaptation mais pas la capacité d’avoir une stratégie et une réflexion de cause à effet, lorsque l’effet se fait attendre, allez-vous me dire…

 

Et bien si parce que les crocodiles ne font cela qu’en période de nidification et non toute l’année. Ils exploitent le manque temporaire de ces ressources, qui génère des disputes et des vols entre les oiseaux. Ils ont donc un comportement complexe, adaptable et modulable…

 

Alors si les crocodiles, animaux qu’on présente comme les derniers dinosaures de notre planète sont capables de ça, que peuvent donc inventer nos animaux familiers qui nous côtoient tous les jours, nous observent avec d’autant plus d’intérêt que des deux nous sommes celui qui peut ouvrir le frigo ?

 

Supériorité incontestable s’il en fut.

 

Bonne journée.

 

Catherine Kaeffer

 

 

 

Tay­lor & Fran­cis

 

Crocodile utilisant un leurre pour piéger des oiseaux en période de nidification. Tay­lor & Fran­cis.

Crocodile utilisant un leurre pour piéger des oiseaux en période de nidification. Tay­lor & Fran­cis.