Produits naturels, phytothérapie, huiles essentielles... Attention aux dosages

Publié le par Anne Cat et François

 

Les plantes, les minéraux, les huiles essentielles... sont de plus en plus utilisés par les professionnels et les particuliers. De nombreux produits naturels ont été créés et cette pratique bénéficie maintenant d'un véritable engouement. Un enthousiasme qui peut faire oublier les principes de base de l'utilisation de tout produit, dont le dosage.

 

Tout produit, tout ingrédient, doit être utilisé à un juste dosage. Si le dosage est trop faible ou trop fort, les effets néfastes se font sentir.

 

Les effets néfastes peuvent se résumer en deux grands types : l'absence d'efficacité et la toxicité.

 

Tout cela dépend du dosage. En effet, si on est en dessous d'une certaine dose, le produit est inefficace. Si on donne une juste dose, le produit est efficace. Et si on la dépasse de trop, on obtient une toxicité du produit donné.

 

Pour chaque produit, on peut donc déterminer une juste dose et un intervalle de « confiance ». Cet intervalle correspond à une dose qui sera efficace ou qui sera, au pire, inefficace.

 

Cette dose va dépendre d'une part de l'espèce, de l'autre de l'individu.

 

C'est une problématique analogue à celle du sel dans vos plats. Si vous en mettez trop peu, le goût du plat n'est pas assez relevé. Mettez-en trop et ce sera immangeable.

 

Entre les deux, il y a la juste dose et les doses « acceptables ». Mais ces doses varient énormément entre deux personnes et certaines personnes sont obligées, pour des raisons de santé, de manger « sans sel ».

 

Pour certaines espèces une quantité de sel est acceptable, alors qu'elle peut être toxique pour d'autres.

 

Pourtant, le sel est naturel...

 

Les produits dits « chimiques », comme les médicaments, ont depuis longtemps intégrés des données de « sécurité » avec des doses dépendant des espèces, de l'âge, du poids, de l'état physiologique (gestation, lactation...)... avec des contre-indications pour certains individus.

 

Les produits naturels sont dits sans contre-indication et les doses, quand elles sont données, sont généralistes.

 

Ainsi, qu'un cheval soit un petit arabe ou un grand percheron, la dose donnée est la même. Ne parlons pas de votre chiot chihuahua à qui on donnera la dose qui fonctionne pour un grand danois adulte. La dose « toutes espèces » fait partie des plus grandes mentions fantaisistes mais est néanmoins présente.

 

A force de voir tant de propos banalisant, on pourrait croire que les produits naturels sont d'une neutralité exemplaire. On en reviendrait presque à douter de leur efficacité.

 

Le problème, c'est que loin des arguments marketing ou des propos rassurants, les produits naturels sont efficaces. Et parfois, ils le sont même trop.

 

C'est ainsi que les cas d'intoxications ou d'inefficacité se multiplient avec les produits naturels.

 

Par exemple, il a été constaté des cas d'intoxication, par de l'huile essentielle de Tea Tree, de chats et de chiens. Les animaux les plus jeunes et les plus légers ont subi les conséquences les plus graves (traitement à vie et euthanasie). Ces intoxications ont fait suite à l'utilisation de 0,1 à 85 mL d'huile essentielle (une large gamme de dosage), en usage cutané ou oral. Tous les animaux ont été malades entre 2 et 72 heures après l'exposition.

 

Des doses d'huile essentielle de girofle ou de thym de 0,2 mL par kilo peuvent tuer des souris.

 

L'ail, très utilisé, est pourtant toxique à forte dose ou à long terme pour les chevaux et poneys : http://techniques-elevage.over-blog.com/article-l-ail-pour-les-equides-ses-effets-indesirables-116365747.html

 

La fougère mâle, Dryoptérix filix-mas, contient une enzyme qui détruit la vitamine B1, ce qui provoque des carences parfois mortelles. Pourtant, elle est utilisée, sans mise en garde, dans les vermifuges naturels.

 

Un traitement vermifuge naturel « tout-fait » a été donné à un troupeau de chevaux pour éviter le vermifuge chimique. Tout allait bien, mais à la mort des poulains de l'élevage, les autopsies ont révélé une quantité importante de vers.

 

Certains produits naturels pour soigner le stress ont été donné à une jument nerveuse. Ils l'ont calmé, au point de cacher son état. Cette jument est décédée, faute de soins adéquats.

 

...

 

Les exemples ne manquent pas et souvent on ignore même totalement les effets néfastes (voire bénéfiques) des produits faute d'études sur le sujet. Ce n'est en effet qu'à la suite d'un certain nombre de cas cliniques recensés que les études sont menées. On reste donc dans le flou quand on pratique le naturel.

 

Méfiez-vous des argumentaires alléchants, des produits « à base de plantes » ou « à base de produits naturels » car cette base ne constitue pas l'ensemble du produit. Si bien que la composition donnée, qui est déjà incomplète (car les quantités des ingrédients sont manquantes), n'est que partielle. Tous les conservateurs, additifs (vitamines, minéraux, épaississants, arômes...), produits de synthèse rajoutés ne sont pas listés. Et eux aussi, ils peuvent être néfastes pour votre animal.

 

Ne prenez pas de risques inutiles. Vous croyez en l'efficacité des produits naturels, alors croyez aussi en leur sur-efficacité qui pourrait coûter la vie de votre animal et restez prudents.

 

Si vous utilisez des produits « tout-fait », renseignez-vous soigneusement sur les composants et demandez une liste complète (avec les quantités) de ce que vous donnez. Adaptez les dosages à votre situation particulière.

 

Si vous fabriquez vous-même vos produits naturels, veillez à la qualité des produits de base, à leur pureté, respectez les dosages préconisés (quand ils sont disponibles) et surveillez attentivement les réactions de votre animal avec pour commencer de très petites doses. N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire en cas de doutes.

 

Dernier conseil, ne mélangez pas les produits « naturels » et les produits donnés par votre vétérinaire. Et si vous souhaitez le faire, discutez-en avec lui. Certains produits sont connus pour leur efficacité à augmenter ou diminuer l'action des médicaments et votre animal pourrait le payer cher.

 

Le naturel, c'est un choix, une philosophie, une manière de vivre mais aussi une manière penser. Réfléchissez à ce que vous donnez, soyez critique, jusqu'à ce que cela devienne naturel pour vous et pour votre animal.

 

Anne KAEFFER

Poulain faible en mauvais état. Image soumise à droits d'auteurs. Techniques d'élevage 2014

Poulain faible en mauvais état. Image soumise à droits d'auteurs. Techniques d'élevage 2014