Rustique, mon poulain de trait… ? En tous cas pas pour les minéraux !

Publié le par Anne Cat et François

 

« Un poulain de trait, cela s’élève tout seul, il suffit de le mettre à l’herbe, un point c’est tout. Pas besoin de plus. C’est rustique, ce n’est pas comme ces poulains de selle qui sont délicats à force d’être sélectionnés… »

 

Qui n’a pas entendu cela ?

 

Au risque de choquer, je dirais que c’est vrai, si votre poulain de trait de toutes façons finit en barquette à 18 mois. Là pas besoin d’os solides et coûteux, pas besoin de tendons à toute épreuve, pas besoin de longévité.

 

Mais si vous destinez votre poulain de trait à l’attelage, alors, il va avoir besoin toute sa vie d’un squelette qui acceptera sans broncher les contraintes imposées par le travail, le trot sur la route par exemple. Et quand il s’agit de démarrer en traînant un tronc d’arbre qui s’accroche partout, il ne faut pas des os en carton pâte. Même pour la randonnée, les membres auront à supporter un poids important.

 

Or, c’est au moment de sa croissance que les os se mettent en place. Et pour faire des os, il faut des minéraux. Si on compare, à 18 mois, un poulain de selle de 500 kg adulte à un poulain de trait de 800 kg adulte, voici leurs besoins en minéraux respectifs à stratégie de croissance égale, donc modérée dans les deux cas (chiffres INRA2012) :

 

 

 

Ca

P

Cu

Zn

Se

Mn

Poulain de selle 

40

27

93

463

1,9

370

Poulain de trait

57

39

120

600

2,4

480

Différence en %

43

44

29

30

26

30

 

 

On constate aisément que les besoins du poulain de trait sont nettement plus élevés.  Il est plus grand, sa croissance est plus rapide, il lui faudra donc un apport minéral plus important. Ceci étant, vous allez me rétorquer que comme il mange une plus grande quantité de nourriture, au final cela revient au même…

 

Si on compare maintenant par UFC (unité d’énergie) :

 

 

Par UFC

Ca

P

Cu

Zn

Se

Mn

Poulain de selle

6,78

4,58

15,76

78,47

0,32

62,71

Poulain de trait

8,51

5,82

17,91

89,55

0,36

71,64

Différence en %

25

27

14

14

11

14

 

 

Effectivement une partie de l’effet est gommé mais pas tout et de loin.

 

La densité énergétique des rations usuelles étant moins importante pour le poulain de trait, on peut encore éliminer une partie de la différence en ramenant par kg de matière sèche :

 

 

Par kg de MS

Ca

P

Cu

Zn

Se

Mn

Poulain de selle

3,81

2,57

8,86

44,10

0,18

35,24

Poulain de trait

4,56

3,12

9,60

48,00

0,19

38,40

Différence en %

20

21

8

9

6

9

 

 

Vous constaterez que quelle que soit la façon d’exprimer les besoins, un poulain de trait est plus exigeant sur la qualité minérale de la ration qu’un poulain de selle.

 

D’autre part, les macro minéraux sont beaucoup plus impactés que les oligo-éléments, épaisseur des os oblige mais si vous traitez votre poulain de trait comme son homologue de selle, vous vous trompez tout de même de pas loin de 10 % dans tous les cas et de 20 % pour le calcium et le phosphore.

 

C’est ce qui explique qu’on a finalement pas mal de problèmes de carences sur les chevaux lourds.

 

Cela veut dire qu’avoir un poulain de trait sans une complémentation  minérale sérieuse et juste avec une pierre à sel dans un pré, cela va si c’est un poulain de boucherie. Mais si vous avez l’intention d’en faire un reproducteur ou un compagnon de vie, il faudra soigner davantage son alimentation minérale.

 

Mais plus pernicieux, cela veut dire que si vous achetez le complément minéral cheval adapté à sa situation et tout et tout et que vous lui donnez comme un propriétaire responsable en respectant scrupuleusement les indications du fabriquant et bien… vous avez toutes les chances d’avoir quand même des carences.

 

Parce que votre complément a été formulé pour un poulain de selle… et que votre poulain de trait est plus exigeant.

 

Voilà qui bouleverse bien des idées reçues, non ?

 

A bientôt

 

Catherine Kaeffer

 

Autres articles : 

La carence en cuivre chez les équidés

Carences nutritionnelles et prise de sang : que faut-il en penser ? 

Qu'est-ce qui est préférable : une cure ou un apport régulier de vitamines et de minéraux ? 

Poulain de trait au pâturage. Image soumise à droits d'auteur. Techniques d'élevage. Nantes 2014

Poulain de trait au pâturage. Image soumise à droits d'auteur. Techniques d'élevage. Nantes 2014

Publié dans Alimentation, Ration, Elevage