« Pourquoi mon animal me mord ? »

Publié le par Anne Cat et François

 

Chat, chien, cheval, perroquet... tous les animaux peuvent mordre mais ils ont chacun leur raison. La plupart des propriétaires perçoivent ce comportement comme une attaque, pourtant, il en est parfois tout autrement. Comment distinguer la morsure d'attaque d'une autre ? C'est ce que nous allons voir.

 

Une morsure, ce n'est pas qu'un geste... c'est un comportement qui est associé à un contexte. Celui-ci peut être variable selon les situations.

 

Un animal peut mordre :

 

  • pour attaquer,

  • pour se défendre,

  • pour éduquer,

  • par excitation, (suite à un jeu ou à une parade amoureuse, par exemple)

  • pour montrer son affection,

  • pour toiletter,

  • ...

 

La répression du comportement de morsure ne dépend donc pas du geste mais bien de l'intention qu'il véhicule.

 

Punir une marque d'affection, punir un animal qui se défend, qui vous toilette ou qui vous éduque... c'est non seulement ridicule mais aussi dangereux.

 

Pourtant le mouvement est souvent bien ancré dans nos esprits : « œil pour œil, dent pour dent ». Alors, quand ce geste vif de répression sera pour vous une évidence, posez-vous la question de la justesse de votre réponse. Avez-vous bien saisi le contexte et l'intention ? Car ici, comme souvent, c'est l'intention qui compte.

 

On ne peut pas laisser passer une morsure mais la réprimer systématiquement de façon brutale est une aberration sur le plan du dressage.

 

Alors, que faire ?

 

Déjà, il faut analyser. Les animaux ont tous une mimique gestuelle, des codes bien ancrés, des protocoles particuliers... il vous faut les apprendre pour déterminer à quel type de morsure vous avez affaire.

 

Ensuite, au moment de la morsure, l'idéal est de l'avoir prévue de façon à éviter ou à limiter l'impact du geste.

 

Les dresseurs de perroquets ont des gants renforcés quand ils manipulent ces oiseaux. Ainsi, les manipulations douces avec le bec ne seront pas délétères pour le dresseur. Ce qui laisse le temps à l'oiseau d'apprendre qu'on doit s'exprimer autrement avec un humain à la peau fragile.

 

Avec les chiots, on va avoir un un morceau de corde qu'on placera dans la gueule à la place de la main.

 

Avec un poulain, on veillera à maintenir une distance respectueuse quand celui-ci souhaite jouer.

 

Toutes ces précautions ne remplaceront jamais l'observation attentive qui vous indiquera quand il est nécessaire de se dégager ou au contraire de pousser l'animal.

 

L'animal mord et vous devez alors réagir.

 

Dans un premier temps, l'essentiel est de faire cesser au plus vite les facteurs déclenchant.

 

Refroidir les ardeurs du courtisan, calmer l'excité, rassurer le craintif, rediriger le coléreux sur d'autres objectifs... Il faudra donc selon les cas : repousser, cesser le jeu, s'éloigner, donner un objet...

 

La riposte physique est rarement une bonne solution pour un débutant. En effet, au delà de l'éducation de l'animal, l'intégrité physique de la personne doit rester une priorité.

 

Dans le cas d'une excitation, d'un animal qui se défend, qui éduque ou qui montre son affection, la riposte punitive ne pourra qu'entraîner une réponse tout aussi brutale de l'animal. L'excitation et la peur seront amplifiées. Tandis que l'incompréhension dominera dans les autres cas, avec pour conséquence, parfois, des réactions violentes.

 

Le cas de la parade amoureuse est le seul où même un débutant peut tenter sa chance avec une riposte brutale... attention tout de même aux mœurs des espèces qui veulent parfois que la femelle se défende naturellement...

 

Le cas, qui est présenté comme le plus fréquent (bien que dans les faits, il reste mineur), de la morsure agressive (liée à une agression de la part de l'animal) ne répond pas correctement à une riposte brutale. Il est d'ailleurs fortement déconseillé à un débutant d'entamer ainsi l'escalade de la violence, même si souvent cette escalade est bien lancée au moment de la morsure. Car si on riposte fermement à un animal qui agresse, il faut s'attendre à une réponse plus violente encore... et ainsi de suite jusqu'à ce que l'un des deux laisse tomber... cela peut durer longtemps et devenir rapidement très violent.

 

Il est donc préférable dans ce cas, pour le débutant, de détourner l'attention de l'animal et de se mettre en sécurité... avant de faire appel à des personnes plus expérimentées.

 

Anne KAEFFER

Etalon excité à la porte de son box. Image soumise à droits d'auteurs. Techniques d'élevage 2014

Etalon excité à la porte de son box. Image soumise à droits d'auteurs. Techniques d'élevage 2014