Un exemple : les phases aqueuse et huileuse d'une plante.

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Après la théorie sur les types d'extraction des plantes, essayons d'y voir un intérêt pratique. Nous allons voir une plante avec ses phases aqueuse et huileuse ainsi que leurs propriétés afin de voir les similitudes, les différences et les utilisations possibles selon la phase récupérée.

 

Cette plante est le thym (Thymus serpullum) :

 

Molécules hydrophiles

Molécules lipophiles

-flavonoïdes

-saponines

-substances amères

-tanin

-acide caféique

-acide rosmarinique

-carvacrol

-thymol

-linalol

-eugénol

-alpha- et bêta-pinène

-p-cymène

-p-cymol

-pinène

-bornéol

-camphène

Propriétés de la phase aqueuse

Propriétés de la phase huileuse

-astringent,

-anti-inflammatoire,

-antioxydant,

-anti-infectieux : bactéricide, fongicide, anti-viral

-neurotonique

-anti-infectieux : antibactérien, antifongique, antiviral, antiparasitaire surtout anti-helminthique (poumon et rein),

-tonique et stimulante générale,

-stomachique : contre la gastralgie, dyspepsies, et les flatulences,

-neurotonique,

-antalgique,

-action parasympatholytique.

 

Comme vous pouvez le constater, chaque phase a ses propres caractéristiques, sans parler d'efficacité dans les éléments communs. Nous ne pouvons malheureusement difficilement en discuter ici par manque de données.

 

Si on veut utiliser l'activité anti-parasitaire, il faut récupérer la phase huileuse de la plante (huile essentielle ou décoction) sinon cela n'aura aucun effet.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Gentiane. Techniques d'élevage. Image soumise à droits d'auteur

Gentiane. Techniques d'élevage. Image soumise à droits d'auteur

Publié dans Pharmacie, Naturopathie