Votre pré : un garde-manger ou une cour de récré ?

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Le pré est aujourd’hui souvent considéré comme le nec plus ultra en matière de logement des équidés… le bonheur est dans le pré comme chacun sait.

 

Mais un pré, au quotidien, c’est un monceau de problèmes pratiques à résoudre : les clôtures, les abris, l’apport en eau et surtout la façon dont on va l’utiliser ou pas.

 

Il existe de nombreuses méthodes de gestion d’un pré. Mais avant de choisir celle qui vous convient, il est nécessaire que vous répondiez à une question existentielle :

 

Que doit être pour vous le pré de votre cheval : un garde-manger ou une cour de récré ?

 

De la réponse à cette question dépendra la façon dont vous allez gérer l’affaire.

 

Si votre pré est un garde-manger, cela veut dire que vous en attendez qu’il vous fournisse un maximum de fourrage sur pied et à conserver sous forme de foin ou d’enrubanné. Cela veut dire qu’il faut que la plante soit au mieux pour pouvoir produire une quantité importante de matière sèche de bonne qualité. Il faudra donc tenir compte des besoins physiologiques de la plante, de l’homogénéité du couvert végétal (un pré avec plein de « trous », cela ne produit pas grand chose), limiter l’envahissement par les mauvaises herbes et les refus. Bref, avoir un raisonnement de « producteur d’herbe » à l’instar de ce qu’on fait avec les autres espèces.

 

Cela vous obligera notamment à :

 

  • ne pas pâturer  à moins de 5 cm
  • respecter des temps de repos de 3 semaines (au printemps) à 5-6 semaines (en automne) entre deux exploitations (pâturage ou fauche)
  • ne jamais permettre qu’un cheval puisse exploiter les toutes jeunes repousses
  • diviser et limiter les surfaces pâturées
  • exploiter une partie de la surface en fauche au printemps
  • proscrire totalement le pâturage d’hiver
  • mettre de l’engrais de façon raisonnée (et raisonnable)
  • faucher les refus
  • prévoir des re-semis lorsque la prairie permanente s’épuise voire à passer en prairie temporaire
  • éviter le piétinement intense de certaines zones…

 

Mais cela présentera l’avantage considérable de donner une alimentation de qualité et peu onéreuse en limitant le parasitisme et les refus si c’est bien géré. Produire de l’herbe, du foin, de l’enrubanné de qualité n’est pas à la portée de tout le monde. Cela demande du matériel, du travail, de l’expérience, du savoir-faire.

 

Par contre, si votre pré est une cour de récréation, il importe peu finalement qu’il produise de grandes quantités d’herbe. Il est là pour permettre aux chevaux de se défouler, de s’ébattre, de vivre. L’herbe non produite sera compensée par des aliments ou du foin acheté.

 

Dans ce cas, la conception du pré est très différente.

 

  • vastes étendues à disposition des chevaux
  • choix du cheval : pâturage très ras dans certaines zones et refus dans d’autres
  • possibilité de laisser les chevaux en permanence sur la même parcelle
  • moins de clôtures à entretenir
  • pas de nécessité de fauche
  • entretien minima des pâtures
  • possibilité de pâturage d’hiver
  • moins de problèmes d’abri ou de points d’eau

 

En contrepartie, vous aurez :

 

  • une production d’herbe moyenne à faible voire carrément inexistante allant jusqu’au paddock paradise ou non
  • un parasitisme élevé
  • des zones rapidement boueuses en hiver sauf intervention massive de méthodes artificielles
  • un coût de l’alimentation plus élevé

 

A noter que si votre surface est insuffisante, vous n’avez que le choix « cour de récré » car le piétinement sera tel que l’option de production d’herbe n’est pas jouable.

 

Il est donc fondamental de ne pas se leurrer sur ce qu’on peut tirer de chaque situation particulière. En outre, derrière ce choix « garde-manger » ou « cour de récré », il y a un choix de vie pour vous et pour votre cheval.

 

L’important est que ce soit un vrai choix conscient et non comme souvent l’amère surprise de retrouver son joli petit pré dans lequel on a mis un jour un joli petit poney se transformer petit à petit en cloaque immonde d’où émerge une statue de boue et où vous laissez vos bottes.

 

Catherine Kaeffer

 

http://www.techniquesdelevage.fr/

http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

Chevaux au pré. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés

Chevaux au pré. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés