La prévention des coliques d'origine digestive chez les ânes

Publié le par Catherine, François et Anne

 

 

Les coliques sont des douleurs abdominales affectant les ânes, qui peuvent avoir des causes variables et souvent multiples. Néanmoins, elles se caractérisent toutes par une douleur abdominale pas toujours aisément identifiable.

 

Les coliques peuvent avoir une origine génitale, digestive, hépatique, rénale...

 

Les coliques d'origine digestive peuvent être dues à un ulcère, une occlusion, un corps étranger, une infection, une infestation...

 

Chez les ânes, les symptômes sont discrets. Ils sont le plus souvent caractérisés par une attitude statique et un appétit capricieux. Pour les ulcères gastriques, on note parfois un grincement des dents.

 

Les coliques sont favorisées par certaines conditions de vie. On peut dès lors envisager des mesures de prévention vis-à-vis des coliques d'origine digestive.

 

Au-delà de la liberté de mouvement, c'est la vie en troupeau qui semble préserver les ânes. L'effet est bénéfique même si on maintient les ânes en stabulation.

 

La dentition des ânes est primordiale. Toute altération de celle-ci augmente le risque de coliques et un suivi régulier permet de prévenir certaines coliques d'origine digestive.

 

Les ânes maigres sont plus sujets aux coliques d'origine digestive. Cette observation est à mettre en relation avec le fait qu'un âne plus faible ou malade est plus sensible aux coliques d'origine digestive.

 

Les ânes stressés par le transport ou un changement dans les habitudes peuvent déclenchés des coliques dans les quatre semaines qui suivent.

 

Les ânes sont donc plus sujets aux coliques post-opératoires.

 

Si les vermifuges utilisés régulièrement peuvent prévenir les coliques. Un usage ponctuel non raisonné peut provoquer des coliques suite à la mort d'une masse trop importante de parasites ou à un dérèglement de la faune et de la flore digestive à la suite du vermifuge et de la dégradation des parasites.

 

Côté alimentation, les concentrés sont parfois accusés de favoriser les coliques. On observe néanmoins un effet semblable quand on donne des cubes de fourrage ou de la luzerne aux ânes.

 

La supplémentation chez les ânes est souvent liée à des animaux plus faibles ou plus maigres, ce qui pourrait expliquer que les cubes de fourrages posent également problème.

 

Au contraire de ce que l'on observe chez les chevaux, les ânes semblent bénéficier d'un apport en paille qui les aide à lutter contre les coliques d'origine digestive.

 

Dans tous les cas, il faudra se montrer prudent et limiter les variations dans l'alimentation des ânes ou réaliser des transitions alimentaires progressives. Une perturbation de la flore digestive est une des causes fréquentes de coliques d'origine digestive.

 

Une eau propre disponible en permanence est importante chez l'âne pour limiter les coliques d'origine digestive.

 

En dehors de ces causes, une infection bactérienne ou virale peut aboutir à une colique d'origine digestive. On veillera donc à soutenir le système immunitaire de l'âne en le gardant en bonne forme physique.

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

 

Âne. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2015

Âne. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :