Gérer la peur d'un animal

Publié le par Catherine, François et Anne

 

 

La peur fait partie des émotions normales lors du travail d'un animal. Elle peut apparaître ou être présente depuis longtemps, être issue d'un raisonnement ou spontanée... mais quand elle arrive, il faut la gérer.

 

Avant de trouver un moyen de gérer la peur, il faut la prévoir. On est toujours mieux armé quand on sait ce qui va se passer. Il n'est donc jamais inutile d'observer un animal avant de le manipuler et de chercher à découvrir ce qui lui fait peur et comment il réagit face à une peur.

 

Créer une peur chez un animal sous la forme d'un test, que l'on adaptera à l'espèce, permettra de se forger une idée rapidement. L'idéal reste cependant d'observer l'animal sur le long terme, ce qui offrira des situations de peurs « naturelles ». Celles-ci donneront un résultat plus nuancé et donc plus intéressant pour votre analyse.

 

Quand on sait ce qui peut faire peur à un animal, on s'attarde ensuite à sa réaction individuelle face à la peur.

 

La plupart des animaux ont des réactions liées à leurs caractéristiques mais la réponse à certaines peur peut être relativement individuelle. On cherchera donc à déterminer comment la « pression monte » quand l'animal a peur.

 

Car la peur n'est jamais une réaction instantanée, elle peut toujours être perçue, d'autant plus que vous serez attentif (attentive) puisque vous saurez que cette situation est potentiellement anxiogène.

 

La peur identifiée et caractérisée, il faut maintenant la maîtriser.

 

La peur sur le plan mental est une réponse à la dégradation de l'équilibre mental. L'anxiété monte jusqu'au point où l'animal la décharge en une action physique.

 

Si vous empêchez cette décharge d'énergie, vous créez une accumulation plus importante encore et la réaction de votre animal sera d'autant plus violente.

 

La gestion de la peur pourrait se résumer donc en une phrase « relâcher progressivement la pression ».

 

Pour bien gérer une peur, il faut gérer l'élément qui provoque la peur et la réaction de l'animal pour revenir régulièrement à l'équilibre. C'est votre but et celui de l'animal, revenir à l'équilibre mental en laissant doucement échapper un peu de la pression que génère la peur.

 

Le mouvement est un des meilleurs moyens de relâcher la pression. Ne bloquez donc pas l'animal et laissez-le tourner, reculer, se « dépenser » en mesurant ses mouvements pour temporiser le phénomène.

 

Si vous intervenez ainsi dès la première marque de peur, vous pourrez contrôler l'ensemble de la peur sans qu'elle ne dépasse jamais vos capacités, ce qui vous permettra ensuite d'apprendre à votre animal que cette peur était injustifiée.

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

Chat en harnais. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2015

Chat en harnais. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2015

Publié dans Dressage-Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :