L'emphysème équin ou l'obstruction récurrente des voies respiratoires du cheval adulte

Publié le par Catherine, François et Anne

 

 

 

L'emphysème est diagnostiqué chez de plus en plus de chevaux et de poneys, mais qu'est-ce que l'emphysème ?

 

L'emphysème est aujourd'hui autrement nommé, on parlera d'obstruction récurrente des voies aériennes du cheval adulte. Il possède une nouvelle définition pour les vétérinaires qui date d'un consensus en 2001. Si bien que si on parle d'emphysème dans le langage courant, il convient de vérifier si on parle de la définition antérieure ou postérieure à cette date.

 

Avant 2001, l'emphysème était souvent considéré comme une maladie chronique permanente et non réversible. Il regroupait plusieurs pathologies qui se ressemblaient sur le plan clinique.

 

Après 2001, on parlera donc d'obstruction récurrente des voies respiratoires du cheval adulte se caractérisant par une maladie inflammatoire environnementale exprimée par une bronchoconstriction réversible avec des périodes de crises et des périodes de rémission. Il existe une accumulation de mucus et un remodelage des voies respiratoires suite aux crises. Les chevaux atteint ont en majorité plus de 7 ans.

 

On observe une toux et une intolérance à l'effort, plus exacerbées en hiver ou quand l'air est froid et sec.

 

Lors d'une crise, les voies respiratoires profondes s'obstruent et l'air se bloque suite à l'inspiration dans les poumons. On aura donc une incapacité à expulser l'air qui va « dégénérer » en toux. Un jetage muco-purulent peut apparaître.

 

Il s'agit d'une maladie chronique, qui s'exprime régulièrement par les crises. Il est classique de voir des chevaux guérir de cette maladie pour la déclarer à nouveau ensuite. Lors des phases de rémission, le cheval semble en pleine santé.

 

Les causes de ces crises ne sont pas encore élucidées, on suspecte une cause environnementale et/ou génétique. Certaines études suspectent également les moisissures contenues dans le foin ou la paille moisis.

 

Une fois la maladie déclarée, le cheval devient hypersensible à tout ce qui peut irriter ses voies respiratoires, les poussières étant très souvent citées, mais une odeur forte ou certains produits irritants peuvent suffire.

 

Certaines pathologies peuvent être confondues avec l'obstruction récurrente des voies respiratoires du cheval adulte.

 

Il existe notamment une maladie similaire spécifique au pâturage d'été et une autre qui concerne les jeunes chevaux à l’entraînement. On pourra aussi confondre les symptômes de l'obstruction récurrente des voies respiratoires du cheval adulte avec ceux générés par une infection par des pathogènes.

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

 

Tous droits réservés. Techniques d'élevage.

Tous droits réservés. Techniques d'élevage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :