Le bilan cation-anion d’une ration : à quoi ça sert ?

Publié le par Catherine, François et Anne

 

La nutrition équine et le calcul de ration font partie des parties les plus délicates dans l’élevage de chevaux. Des chiffres, des ratios, des rapports, et tout cela dans une immense mosaïque de données inhérentes au cheval que l’on souhaite nourrir et des conditions d’élevage.

 

Il existe encore un cas que nous n’avons pas abordé, c’est le rapport cation-anion. Cette petite bête qui monte et vous chatouille le neurone correspond à une particularité cellulaire.

 

Il existe sans doute d’autres explications que celle que je vais vous fournir mais c’est un premier point à aborder.

 

Il faut en premier lieu considérer que votre cellule est un compartiment qui doit maintenir coûte que coûte un équilibre que l’on appelle aussi homéostasie. Le problème c’est que même si cela paraît simple en théorie, la pratique est tout autre.

 

Prenons un funambule : il tient en équilibre mais pour cela il doit faire jouer ses muscles, sans avoir besoin de réfléchir, pour se positionner, se redresser, compenser les mouvements de la corde, avancer... En clair, il doit s’adapter en permanence. La cellule a ce genre de problème surtout qu’il ne s’agit pas de garder un équilibre que sur une chose.

 

La cellule prend en compte plusieurs paramètres :

 

  • La pression osmotique. C’est une pression d’eau entre deux compartiments séparés par une membrane semi-perméable du compartiment du moins concentré en minéraux vers celui plus concentré. L’équilibre doit donc être obtenu de façon à avoir une pression osmotique neutre sous peine que la cellule explose ou implose.

 

Dans le cas d’une pression osmotique anormale soit la cellule compense en faisant entrer ou sortir des minéraux soit la cellule verra une fuite ou une arrivée d’eau impromptue.

 

  • Le différentiel de potentiel électrique entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule. L’intérieur de la cellule est chargé négativement tandis que l’extérieur est chargé positivement.

 

L’arrivée d’éléments (surtout des minéraux) chargés positivement (cations) dans la cellule va faire diminuer cette différence qui sert aussi bien pour faciliter l’entrée des cations que pour ouvrir ou fermer des canaux de transport ce qui peut faciliter ou empêcher la récupération de d’autres éléments.

 

Si la cellule ne peut pas équilibrer facilement à l’aide des anions (éléments chargés négativement) de la ration alors elle va attendre le temps qu’il faut pour revenir à la normale. Pendant ce temps, des cations lui passeront devant en lui faisant un petit coucou mais sans rentrer.

 

Dans un intestin, cela peut nuire à l’absorption de nombreux minéraux.

 

Le rapport cation-anion a pour but de maintenir un équilibre, dans la lumière intestinale, suffisant pour gêner le moins possible l’absorption des minéraux.

 

Bonne journée.

François Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Photo lors de l'analyse d'un foin Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2015

Photo lors de l'analyse d'un foin Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2015

Publié dans Ration