Nourrir un âne oui, mais quel âne ?

Publié le par Catherine, François et Anne

 

On pourrait penser que l’âne étant un animal apte à se contenter de peu, il sera facile à élever dans nos contrées. Mais élever un animal de ce type en France, avec une herbe bien verte et abondante n'est pas une sinécure d'autant que l'âne est souvent associé soit à des bovins soit à des chevaux dont les exigences nutritionnelles sont bien supérieures.

 

Les propriétaires d’ânes sont alors à la recherche d’informations sur la façon de nourrir leurs compagnons.

 

Mais non seulement les sources fiables sont peu nombreuses mais un bon nombre d’études ont été faites dans des pays chauds sur des animaux qui travaillent de façon souvent intensive. Donc rien à voir avec notre âne breton qui promène le petit dernier le dimanche quand il fait beau.

 

Autre problème, on peut lire sur l’alimentation de l’âne des préconisations totalement divergentes entre ceux qui laissent leurs ânes en paddock de terre, ceux qui donnent du foin ou de l’herbe à volonté et ceux qui y ajoutent des carottes, du son et autres gâteries. Le propriétaire peut légitimement se sentir un peu perdu.

 

En fait, tout dépend de l’animal dont on parle. Sous le même vocable « âne » se cachent en réalité des animaux qui bien qu’appartenant à la même espèce, sont très différents.

 

L’âne miniature fait de 65 à 95 centimètres au garrot et pèse entre 55 et 90 kg soit moins de la moitié du poids d’un poney shetland. À côté de lui, vous avez des ânes comme le Baudet du Poitou qui fait 1,45 m et pèse allègrement jusqu’à 450 kg soit le poids d’un cheval arabe. Sans aller jusqu’au Mammoth Jackstock qui lui va jusqu’à 550 kg égalant voire dépassant ainsi nombre des chevaux de club.

 

Cette disparité fait que parler de la quantité de fourrage qu’on doit donner à un âne par exemple, n’a pas grande signification si on n’a pas pris soin de préciser de quel âne on parle réellement. Dans la pratique, avec la même quantité, si vous rassasiez le Gris de Provence, vous ferez maigrir le Baudet du Poitou.

 

Catherine Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Ane mangeant du foin. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Ane mangeant du foin. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :