Une valeur sanguine normale… mais pas tant que ça !

Publié le par Catherine, François et Anne

 

L’une des plus grandes difficultés dans l’analyse de la prise de sang est non seulement l’interprétation des valeurs anormales mais aussi des normales.

 

Il existe des cas où le fait qu’un paramètre soit normal ne signifie pas qu’il n’y ait rien… Ici, on touche du bout du doigt toute la difficulté de l’interprétation d’une analyse de sang.

 

Je vais prendre un cas malheureusement que trop classique : l’analyse de la créatinine. En effet, cette enzyme se retrouve dans le sang de manière normale à une certaine quantité qui dépend de la masse musculaire du sujet (plus elle est haute, plus la masse musculaire est importante) et de la fonction rénale. Lors d’une lyse musculaire, elle devient anormalement haute.

 

C’est simple, en cas d’anormalité on peut suspecter un problème rénal ou musculaire.

 

Sauf dans un cas : un cheval démusclé avec une créatinémie dans la normale supérieure. Et bien, normal, c’est normal, non ? Hélas, rien n’est si simple.

 

Réfléchissons deux minutes : une fois que l’on a constaté que le rein fonctionne correctement (valeurs d’urée et la clairance de la créatinine), si la valeur de la créatinémie est dans les valeurs normales supérieures, cela signifie que vous avez un cheval assez musclé voire très musclé (si c’est vraiment en limite maximale) puisque sa valeur dépend de la masse musculaire du sujet.

 

De là, on se retrouve devant un problème métaphysique : un cheval démusclé avec des valeurs en créatinine dans le sang qui font parfois penser à un bodybuilder !

 

Cela signifie que votre cheval est démusclé mais qu’il continue de détruire ses muscles et donc produit de la créatinine de par la lyse.

 

C’est là que se situe l’anormalité. Ne dit-on pas que la biologie c’est l’art d’avoir des idées justes à partir de données fausses et ici ce sont les normes qui sont fausses. Chaque détail a son importance et je suis le premier à demander à voir l’état du cheval (sans compter connaître le sexe, l’âge, l’activité physique, l’alimentation, comportement, boisson, urines…) avant de donner un avis sur une analyse de sang.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Cheval en cross. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval en cross. Techniques d'élevage. Tous droits réservés