Comment estimer la quantité d’herbe présente dans mon pré ?

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Question subsidiaire : J’apporte du foin pour compléter ou au contraire je limite la surface ???

 

La gestion correcte du pâturage repose en grande partie sur l’estimation de la quantité d’herbe présente. Il y a des personnes qui sont spécialistes de cela. J’ai connu un technicien qui se promenait dans un pré, l’air de rien, en discutant et qui à la sortie vous donnait la quantité d’herbe présente. Le compas dans l’œil comme on dit mais surtout des années de pratique.

 

Mais quand on n’a pas cette connaissance, comment juger de ce qu’on peut attendre d’un pré ?

 

1. Mesurer la hauteur de l’herbe

 

Avec un mètre, mesurez la hauteur moyenne de l’herbe. Elle s’entend dans son port naturel, pas en prenant la feuille pour voir sa longueur réelle. Cela s’entend aussi en prenant un endroit moyen. Évidemment pour cela comme pour le reste, plus la parcelle est hétérogène, plus il faut multiplier les mesures et plus cela est difficile pour rester objectif.

 

On peut estimer que sur une prairie de bonne qualité et dense, 1 cm correspond à 100 kg de matière sèche d’herbe (MS) par ha (chiffres INRA).

 

2. Estimer la hauteur pâturable

 

La totalité de l’herbe ne doit pas être broutée sans quoi la repousse sera difficile car les réserves de la plante situées en bas des tiges auront été consommées. On considère qu’il ne faut jamais descendre à moins de 5 cm pour les bovins et 4 pour les ovins et les équins. En outre, pour les équins, le fait de laisser le cheval consommer la base de la tige entraîne un risque de consommation de fructanes accru. 

 

Donc la quantité pâturable correspondra à la hauteur d’herbe moins 5 cm.

 

3. Estimer la quantité de refus et de zones stériles des cycles précédents

 

Sur certaines parcelles, il y a une part de refus importante qui ont évolué vers un couvert ligneux ou des plantes hautes. Dans les « pré du fond », il y a souvent des zones humides avec des ajoncs qu’il ne faut pas prendre en compte. D’autre part, il y a tous les chemins, les zones piétinées autour de l’abreuvoir ou des abris, les entrées de pré cailloutées... Les chevaux sont des spécialistes de la création de ce type de couvert hétérogène et peu productif.

 

Il faut donc retrancher à la surface officielle du pré, toutes ces zones particulières. Elles peuvent représenter jusqu’à 60-70 % de certains « prés ».

 

4. Estimer la densité

 

Certains prés ont un couvert végétal très fourni et donc on ne voit pas la terre entre les herbes. Dans ce cas, on n’a pas besoin de corriger l’estimation. Par contre, sur d’autres, on a une végétation beaucoup plus clairsemée. Il convient donc dans ce cas de diminuer l’estimation pour en tenir compte.

 

Si vous apercevez la terre à travers les feuilles lorsque vous regardez à la verticale, diminuez de 10 % l’estimation. Si vous la voyez nettement, diminuez de 20-25 %. Si vous pouvez distinguer clairement chaque pied d’herbe, alors appliquez un coefficient de 50 % de la densité normale.

 

4. Calculer la production théorique

 

Si par exemple, on a un pré de 0,5 hectare avec une hauteur de l’herbe à 20 cm pâturé par des équins et environ 20 % de zones non productives, et une densité où on devine la terre par endroits entre les plantes :

 

Cela fait : 20 cm d’herbe – 4 à conserver = 16 cm à brouter x 100 kg de MS/ha = 1600 kg de MS/ha. Sur 0,5 hectares de pré, cela nous fait 800 kg de MS mais nous avons 20 % de zones non productives soit 800 kg x 0,8 = 640 kg de MS de disponible si la prairie était parfaite. Pour tenir compte de la densité légèrement inférieure, on va estimer la quantité d’herbe disponible à 640 x 0,9 = 576 kg MS.

 

Si on a 10 chevaux qui consomment chacun 10 kg de MS par jour, cette surface sera consommée en 5 à 6 jours (sans compter la pousse de l’herbe qui bien sûr va s’ajouter).

 

Dans un prochain article, je vous mettrai quelques photos pour concrétiser ces différentes situations. 

 

Catherine Kaeffer

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

 

Trèfle violet. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Trèfle violet. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Publié dans Pâturage