Quelques photos de pâturage...

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Suite à notre précédent article, quelques photos de prés pour vous faire l’œil : 

 

Pré avec de faibles zones de refus

 

Ce pré présente peu de zones de refus et celles qui existent sont d'une hauteur peu différente du reste de l'herbe. Ce sont donc des refus récents. La densité est bonne. L'état du sol apparemment correct. Il supporte donc bien la pression de pâturage exercée par les chevaux. 

 

Pré avec peu de refus. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pré avec peu de refus. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pré avec zones de refus anciennes

 

Ce pré présente des zones de refus importantes et qui datent de plusieurs années puisqu'il y a eu le temps suffisant pour l'implantation de végétaux ligneux. La zone à buissons doit donc être nettoyée pour ne conserver que ce qui est nécessaire en haie. Elle ne doit donc pas pour l'instant être prise en compte comme surface de production. Cependant, une fois nettoyé, l'accumulation de matières organiques sera favorable à une repousse de qualité. 

 

Pré avec zone ligneuse. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pré avec zone ligneuse. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pré avec une hauteur d'herbe comprise entre 5 et 20 cm

 

Ce pré a une hauteur de l'herbe qui correspond à un stade d'exploitation. La quantité présente est bonne et si la surface est suffisante, les animaux ne seront pas limités. Il conviendra de surveiller la consommation pour éviter un pâturage sous les 5 cm et permettre ainsi à l'herbe de repartir, surtout si des pluies arrivent après une période sèche qui a fait jaunir l'herbe. 

 

Pré avec une herbe stade pâturage. Techniques d'élevage tous droits réservés.

Pré avec une herbe stade pâturage. Techniques d'élevage tous droits réservés.

Pré avec une hauteur d'herbe trop importante

 

Ce pré présente une herbe trop haute et a donc été mis à pâturer trop tardivement. Il ne permet pas une bonne alimentation du cheval si les besoins sont importants. Si les besoins du cheval sont faibles, la quantité d'herbe disponbile pourra pallier une qualité nutritionnelle moins bonne. En effet, nombre des plantes ne seront pas consommées et d'autre part, les plantes consommables sont alors épiées voire sénescentes et donc riches en fibres mais pauvres au niveau nutritionnel. Les plantes hautes interceptent la lumière et prélèvent les substances nutritives profondément dans le sol. Elles vont donc concurrencer et limiter le développement de plantes plus jeunes et plus basses. 
 

Cheval dans un pré avec herbe supérieure à 25 cm. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Cheval dans un pré avec herbe supérieure à 25 cm. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pré pâturé trop bas (hauteur de l'herbe inférieure à 4 cm)

 

Ce pré est régulièrement entretenu (pas de refus, très homogène), par contre, la hauteur de l'herbe très faible montre un surpâturage constant. Le cheval ne peut consommer que les petites repousses qui sont très riches en protéines et en eau mais qui représentent un volume faible. Il ne faut donc pas compter sur un apport conséquent de ce type de pré au niveau alimentaire. En outre, si on retire le cheval, l'herbe mettra beaucoup de temps à repartir car elle a peu de réserves et si la situation a duré trop longtemps, certaines plantes qui ne supportent pas le sûrpâturage auront été éradiquées. 

 

Pâturage très ras. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pâturage très ras. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Catherine Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

Publié dans Pâturage