Exercice de dressage : Travail sur lignes

Publié le par Catherine, François et Anne

 

 

 

Un travail de communication et de précision, un classique dans les exercices de dressage qui ne se démode pas. Il connaît beaucoup de variantes et peut se réaliser à presque tous les âges et avec beaucoup d'animaux.

 

Le principe est simple. On trace une ligne ou un chemin, l'animal devra ensuite suivre cette ligne ou ce chemin en s'en écartant le moins possible.

 

L'exercice peut être pour l'animal. On l'utilise alors pour lui apprendre à gérer son équilibre, ses incurvations ou sa rectitude.

 

L'exercice peut être pour le dresseur qui doit grâce à sa communication avec l'animal, le faire suivre ce chemin ou cette ligne qui peut alors devenir fictive.

 

Enfin, cela peut être un travail pour les deux protagonistes qui mettront alors l'ensemble de leurs compétences, de leurs capacités et leur relation en jeu pour résoudre le problème.

 

Ces exercices portent en équitation le nom de « figures de manège » ou de « couloirs de barres ». On n'invente donc rien en appliquant cette exercice.

 

Néanmoins, si on utilise souvent les exercices de ce type pour apprendre au cavalier à mener sa monture, on oublie souvent que ces exercices étaient aussi des exercices créés à la base pour les chevaux.

 

Et si on répète inlassablement diagonale, doubler, volte, cercle, huit de chiffre... c'est pour reprendre les fondamentaux qui permettent au cheval d'apprendre les incurvations, la gestion de son équilibre, de ses membres et la rectitude.

 

Ces exercices sont donc précieux pour tout animal qui doit apprendre à gérer ces aspects, qu'il soit félin, canin ou simplement un jeune poulain.

 

Voici deux exemples d'exercices de rectitude :

 

Le couloir de barres

 

Le couloir de barres est composés de deux barres déposées de façon parallèles pour constituer en son sein un chemin d'une largeur égale à l'écartement entre les deux épaules de l'animal.

 

L'espace pourra être plus important en début d'apprentissage ou de rééducation pour se rétrécir ensuite.

 

L'espace devra être toujours au minimum égal à la largeur des épaules pour éviter que l'animal croise les membres.

 

Ce couloir devra être assez long pour que l'animal y rentre entièrement et y fasse deux ou trois pas avant de ressortir. Ainsi, l'animal ne pourra qu'être droit entre l'espace des deux barres.

 

On utilisera cet exercice chez les animaux dont la colonne se tord ou si les postérieurs ne sont pas alignés avec les antérieurs.

 

La ligne droite virtuelle

 

On trace sur le sol ou on choisit une ligne droite facilement repérable sur laquelle on peut se baser pour demander à l'animal de se déplacer. Pour l'animal, la ligne n'existe pas. Tout repose sur la communication entre le dresseur et son animal.

 

Cet exercice permet de rectifier une position, de travailler le placement d'un membre par rapport aux autres, de faire un « pas à pas » en restant droit et dans l'axe...

 

Un exercice essentiel en cas de rééducation du posé d'un membre ou plus simplement pour permettre d'améliorer l'équilibre ou la communication entre l'animal et le dresseur.

 

Quand la ligne droite ne vous posera plus de soucis, autant en virtuel que dans un chemin de barres, vous pourrez opter pour le travail sur courbes, le franchissement d'obstacles...

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

Postérieurs d'un cheval. Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Postérieurs d'un cheval. Tous droits réservés. Techniques d'élevage