Croissance et alimentation des poulains hors normes : toys, minis et grand traits

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Les poulains, s’ils sont correctement alimentés, suivent une courbe de croissance relativement régulière. En effet, même si on observe des « poussées » de croissance, il s’établit une courbe de croissance moyenne, hors restrictions alimentaires, qui est la même pour toutes les races.

 

C’est la courbe de croissance pondérale chez le poulain dont nous avons déjà parlé dans un article précédent.

 

Elle correspond à un poulain en croissance optimale et dit qu’à 36 mois, il doit être à 94,4 % de son poids adulte même si évidemment à cet âge, le développement n’est pas encore terminé.

 

De ce fait, classiquement, on considérait qu’après 3 ans, les besoins alimentaires liés à la croissance devenaient suffisamment faibles pour être négligés.

 

En d’autres termes, il y en avait mais la variabilité individuelle et sur les estimations des besoins réels, des valeurs nutritionnelles comme des quantités ingérées était supérieure aux besoins de croissance.

Pour prendre une image, il y avait tellement d’édredons que même une princesse n’arrivait pas à sentir le petit pois qui était dessous.

 

Pour les statisticiens, je dirais qu’on n’arrivait plus à sortir un effet croissance significatif et que tout se retrouvait dans la résiduelle.

 

Plus récemment les tables ont évolué pour prendre en compte la situation liée à des croissances modérées (en d’autres termes ralenties volontairement en hiver pour diminuer le coût et profiter de la croissance compensatrice). De ce fait, on a prolongé une alimentation particulière pour le jeune en croissance jusqu’à 42 mois.

 

Pour les poulains hors normes qui sont destinés soit à faire 100 kg adultes soit au contraire à faire 1000 kg, il apparaît que cette norme de « fin de croissance nutritionnelle » entre 3 et 4 ans n’est peut-être pas adaptée.

 

En effet, si on suit la courbe entre 30 et 36 mois le poulain prend 3,3 % de son poids adulte. Sur un cheval de 500 kg, cela correspond à 16,5 kg soit 90 g par jour.

 

Si on prend une estimation à 2,7 UFC par kg, 90 g par jour, cela correspond à 0,25 UFC. On a encore des chances d’y voir quelque chose.

 

Mais si le poulain est un toy à 100 kg de poids adulte qui suit la même courbe, 3,3 % de son poids adulte, cela nous fait du 20 g /j soit 0,05 UFC. Autant dire qu’on n’y voit rien du tout.

 

Si on considère que 50 g par jour est la plus petite croissance dont on est capable de voir l’impact nutritionnel, alors pour un toy, on l’aura entre 18 et 24 mois. Il ne sera donc pas illogique de considérer qu’un toy de 24 mois est à alimenter comme un adulte sur un plan énergétique quitte à respecter quand même un rapport protidoénergétique et un apport minéral digne d’un poulain de cet âge.

 

A contrario, sur un poulain de trait parti pour faire sa tonne adulte, si on reprend la même courbe entre 30 et 36 mois, on est encore sur des croissances de l’ordre de 180 g /j soit un apport énergétique de 0,5 UFC ce qui est très notable pour une ration. Cela voudrait aussi dire que pour un trait entre 4 et 5 ans, il pourrait y avoir intérêt à prolonger la ration « jeune cheval » pour continuer à coller au mieux à la réalité.

 

On pourrait aussi, sur les très grands traits comme les percherons ou les clydesdales, faire l’erreur de les passer à l’alimentation adulte à un âge trop précoce pour eux ce qui pourrait limiter leur développement en largeur.

 

On entend souvent l’idée que les toys finissent de grandir à 2 ans et que les traits prolongent leur croissance tard. N’est-ce pas tout simplement le reflet de notre capacité à percevoir au niveau nutritionnel l’impact de la croissance résiduelle équivalente pour l’un et pour l’autre en valeur relative, mais qui n’a rien à voir en valeur absolue ?

 

A mon sens, c’est une question qui mérite d’être posée : à partir de quel moment un phénomène est suffisamment important pour que même nos lunettes de binoclards, nous arrivions à le voir ?

 

Catherine Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Poulain percheron. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Poulain percheron. Techniques d'élevage. Tous droits réservés