Le jeu dans la relation Homme-Animal

Publié le par Catherine, Francois et Anne

Le jeu est utilisé par tous les animaux dans les processus d'apprentissage. Activité mimétique qui reprend les futurs activités de l'animal adulte, elle aide le jeune animal à acquérir les futurs comportements nécessaires à sa survie.

 

Les jeux reprennent les combats, les comportements reproducteurs, les techniques de chasse, de fuite ou d'esquive...

 

Cette définition du jeu est loin de la futilité attribuée en général aux activités ludiques de notre quotidien. Si bien que lorsqu'un humain joue avec un animal, il oublie généralement que cette activité, comme toutes les autres, a des règles bien précises.

 

En effet, le but de tout jeu entre deux animaux est d'affiner ou d'acquérir une technique ou un comportement. Les gestes désordonnés ou dangereux sont donc proscrits, au départ par les parents qui reprennent les jeunes trop enthousiastes, puis par le partenaire de jeu lorsqu'il prend de l'âge.

 

Le jeu n'est pas réservé aux jeunes animaux, les adultes peuvent jouer autant que les jeunes animaux, à condition qu'ils disposent de temps « libre ».

 

Les animaux en contact avec l'Homme disposent de ce temps « libre » et continuent donc à jouer plus souvent que leurs homologues sauvages. Ces jeux permettent de maintenir leurs techniques efficaces et d'affiner les comportements notamment relationnels avec l'Homme. Les propriétaires mentionnent souvent ces jeux comme des « tests » et les perçoivent négativement.

 

D'un autre côté, les jeux proposés par les humains paraissent parfois déplacés selon la logique animale. Composés de gestes vifs, de cris ou d'ordres rapprochés dans le temps, le « jeu » humain manque parfois de clarté et cohérence pour l'animal.

 

Les jeux qui composent la relation entre l'animal et l'Homme pourront être bénéfiques à tout instant, si les participants n'oublient pas que la sécurité et les règles de « bonne conduite » restent toujours valables. Il est par exemple préférable d'éviter les jeux qui miment les conflits ou qui amènent les participants à une compétition directe. Tout conflit, même minime, devra mener à une fin rapide du jeu. Pour éviter toute frustration, un jeu dangereux pourra être redirigé vers un objet inanimé, l'humain se retirant ainsi du jeu.

 

Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Publié dans Dressage-Education