Les glycosaminoglycanes : un mode d’action si connu que cela ?

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

 

De plus en plus de chevaux arrivent à un grand âge avec les pathologies associées dont les troubles articulaires. Les traitements sont d’ordre médicamenteux et hygiéno-diététiques.
 

Un en particulier est apprécié de par sa position limitrophe entre le médicament et le complément nutritionnel : les glycosaminoglycanes.
 

Ces molécules sont connues comme étant un élément essentiel de la composition des articulations. Cependant, elles ne sont pas utilisées telles quelles par l’organisme pour recréer un cartilage.

 

Par contre, il a été constaté une diminution flagrante de l’inflammation. Mais pourquoi donc ?

 

Les fibroblastes sont des cellules ayant pour fonction la production de ces glycosaminoglycanes et intervenant dans les mécanismes inflammatoires, surtout dans les fonctions de cicatrisation.

Fibroblastes. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Fibroblastes. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

 

La production de molécules proinflammatoires (IL-6, IL-8, TNF-α) sert à maintenir la réaction inflammatoire avec une boucle d’auto-activation avec la production de TNF-α.

 

On peut supposer que l’augmentation de la présence de glycosaminoglycanes va inhiber la stimulation des fibroblastes par rétroaction avec diminution visible de la concentration du TNF-α et d’IL-1, une autre molécule pro-inflammatoire.

 

Ainsi, la boucle d’auto-activation inflammatoire est brisée avec un retour à une certaine normalité.

 

Pour conclure, l’action anti-inflammatoire est plus importante qu’une activité de reconstruction. Il faut donc revoir le niveau d’efficacité que l’on est en droit d’attendre en fonction de la présence ou non d’une activité inflammatoire.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.