Valeur énergétique des aliments pour chevaux : UFC, calories et Joules (Partie 2)

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Nous avons vu dans un précédent article, les notions d’énergie brute et digestible ainsi que les systèmes anglo-saxons pour l’expression de la valeur énergétique d’un aliment pour chevaux : calories et Joules.

 

Et les UFC dans tout cela ? J’y arrive.

 

Lors du processus de digestion se dégage du méthane (désolée si vous êtes tout juste sortis de table) qui contient de l’énergie (il brûle) qui est perdue pour le cheval. C’est environ 2 % de l’énergie brute.

 

En outre, tous ces processus engendrent des déchets qui vont devoir être éliminés par voie urinaire. Cette énergie-là est aussi une perte sèche qui représente environ 4 % de l’énergie brute.

 

Si vous retirez cette perte à l’énergie digestible, vous arrivez à l’énergie métabolisable, c’est à dire celle qui est potentiellement utilisable par l’organisme.

 

Là encore, le passage énergie digestible à énergie métabolisable a un rendement qui varie en fonction de l’aliment et notamment de la teneur en protéines (plus il y a de protéines, plus il y a d’excrétion urinaire d’urée). Le rendement est proche de 78-80 % pour les tourteaux, de 84-88 % pour les fourrages, 91 % pour les pailles et 90-95 % pour les céréales.

 

Remarque : contrairement au système bovin, on ne fait pas de différence entre les utilisations de l’énergie : lait ou viande.

 

Pour l’orge, le rendement est de 93,1 %.

 


Énergie métabolisable Orge = 2870 kcal ou 11,99 MJ

 

Arrive la dernière étape de cette descente aux enfers énergétique, j’ai nommé l’énergie nette.

 

Tous les processus liés à l’ingestion (dont par exemple le temps de mastication), à la digestion (certains composés sont plus faciles à digérer et d’autres moins), au métabolisme (selon la composition du repas, les produits terminaux ne sont pas les mêmes et sont plus ou moins faciles à utiliser), dégagent de la chaleur qui sera perdue par le cheval même si elle peut en hiver lui donner une sensation de chaud.

 

C’est l’extra-chaleur. On va donc la retirer de l’énergie métabolisable pour arriver à l’énergie nette, celle qui est vraiment disponible pour les synthèses.

 

Énergie nette Orge = 2250 kcal ou 9,41 MJ

 

Et c’est à ce moment-là seulement qu’on voit apparaître les UFC avec :

 

1UFC = 2250 kcal ou 9,41 MJ d’énergie nette

 

Revenons à notre aliment exemple.

 

 

Aliment pris comme exemple

Aliment pris comme exemple

On pourrait avoir envie de prendre les chiffres de l’orge en partant du principe que ce sont deux aliments concentrés. Mais autant pour le passage digestible / métabolisable, les deux produits ayant des teneurs en protéines de l’ordre de 10 % ce ne serait pas aberrant, autant pour le passage métabolisable / nette, on ne peut décemment prendre le même chiffre avec un produit à 19 % de fibres (notre aliment exemple) et un autre à 4,6 % (l’orge). L’orientation des métabolismes ne sera pas du tout la même !

 

Il est donc assez difficile surtout si on a un aliment qui est un mélange (donc qui sera utilisé différemment par l’organisme du cheval) de passer d’un système à l’autre.

 

Passer notre aliment exemple annoncé à 11 MJ en UFC reviendrait en fait à :

 

1. Estimer le rendement entre l’énergie digestible et l’énergie métabolisable. Il serait de l’ordre de 88 % ce qui nous donne 11 x 0,88 = 9,68 MJ d’énergie métabolisable  ;

 

2. Puis celui entre l’énergie métabolisable et l’énergie nette. Là l’estimation est plus délicate et peut se baser sur des équations établies par l’INRA et qui dans ce cas précis donneraient 75 % de rendement soit 9,68 x 0.75 = 7,26 MJ d’énergie nette ;

 

3. Puis à convertir en UFC. Sachant que l’orge de référence fait 9,41 MJ, cela nous fait 7,26 / 9,41 = 0,77 UFC/kg d’aliment.

 

Je conçois que cela puisse vous laisser un peu perplexes…

 

Heureusement, il existe des méthodes (un peu) plus simples pour résoudre l’épineuse question du passage d’un système d’expression de l’énergie à l’autre. Nous l’aborderons dans un prochain article.

 

Catherine Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Aliment concentré. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Aliment concentré. Techniques d'élevage. Tous droits réservés