Cheval âgé : comment faire la différence entre les signes de l’âge et un amaigrissement anormal ?

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

 

Un cheval peut être considéré comme âgé quand on peut observer un certain nombre de modifications de son métabolisme. Ses fonctions physiologiques et métaboliques se ralentissent en raison de l’âge et non d’une pathologie quelconque.

 

Au niveau morphologique, des poils blancs apparaissent autour des yeux et des naseaux. Les salières se creusent. On observe souvent aussi un ensellement et une proéminence plus ou moins apparente du garrot et du bassin.

 

Il est important de faire bien la différence entre ce phénomène lié à l’âge et un amaigrissement. Le risque est de considérer comme normal ce qui ne l’est pas. Par exemple, le cheval a une usure des dents (liée à l’âge). Il consomme moins bien son foin. Il maigrit donc comme le ferait tout cheval qui ne mange pas assez et on trouve cela normal en se disant qu’il vieillit.

 

Alors qu’en fait, ce n’est pas normal. Si la mauvaise mastication est bien due à une usure des tables dentaires et donc directement liée à l’âge, l’amaigrissement est bien la conséquence de la mauvaise mastication et non de l’âge. Cela veut dire que si on rétablit une alimentation correcte (notamment en donnant des aliments qui sont plus faciles à ingérer) alors le cheval reprendra du poids.

 

Pour faire la différence entre une perte musculaire due à l’âge et une due à un amaigrissement, il faut regarder l’ensemble des facteurs. Deux exemples en photos pour illustrer mon propos.

 

Si vous avez une perte d’état par amaigrissement, elle touche l’ensemble des zones et en priorité les zones grasses. Donc vous allez avoir les réserves de graisse de l’encolure qui disparaissent, les côtes qui se marquent, le cheval qui se creuse, puis seulement, des atteintes aux grands groupes musculaires du dos et de la croupe.

 

Sur cette photo, cette jument très âgée présente un état corporel médiocre. On voit parfaitement le garrot et la croupe qui sont très saillants. Ce sont deux caractéristiques qui pourraient très bien être « normales ». Par contre, on observe que un creux très marqué entre chaque côte. Derrière la dernière côte, il n’y a plus la graisse abdominale normale et on voit un grand ceux.
 

Amaigrissement sur cheval âgé. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Amaigrissement sur cheval âgé. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

 

Cette jument est donc avant tout maigre. Elle a consommé ses réserves d’énergie et de protéines (en partie sans doute à des fins énergétiques). L’examen vétérinaire ne montre pas de pathologie particulière. Les dents sont suffisamment fonctionnelles pour qu’elle puisse encore manger du foin à condition qu’il soit tendre ce qui pour son âge est déjà bien.

 

L’état du poil, laineux, terne, oriente vers un problème protéique mais surtout minéral.

 

Cette jument recevait une ration qui lui avait convenu pendant des années. Elle était correcte au niveau quantité mais qui ne tenait pas compte de ses nouvelles difficultés de digestion et de métabolisation liées à son âge. Un changement d’alimentation lui a permis de retrouver un état corporel tout à fait satisfaisant qu’elle a conservé jusqu’à sa mort.

 

En l’occurrence, le problème était donc alimentaire. Mais il aurait pu être aussi vétérinaire ou dentaire. On aurait le même type d’aspect extérieur du cheval.

 

Si vous avez une démusculation due à l’âge, vous allez avoir une perte sur les grands groupes musculaires qui va être la première à intervenir et qui est prépondérante, alors que vous pourrez avoir les côtes relativement couvertes. Si nous regardons maintenant une autre photo d’un cheval âgé.

Cheval âgé. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval âgé. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

 

Dans ce cas, nous avons aussi un garrot et des hanches très saillants ainsi qu’un ensellement important. Mais à la différence de la photo précédente, les côtes ne sont que légèrement visibles et à l’arrière de la dernière côte vous n’avez pas de creux marqué.

 

Il ne s’agit donc pas d’un amaigrissement mais d’un simple effet de l’âge sur la morphologie.

 

On peut donc en conclure que ce cheval a un organisme qui fonctionne correctement, une alimentation qui lui convient mais qu’il est simplement âgé.

 

Et c’est ce qu’on souhaite à tous les chevaux… un jour.

 

Catherine Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.