Le phosphore phytique : qu’en penser ? 3. Absorption Ca, P

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Vous trouverez les deux premiers articles de cette série ici et ici

 

Le lieu d’absorption du phosphore et du calcium

 

Le calcium et le phosphore n’ont pas tout à fait les mêmes lieux d’absorption :

 

  • Calcium : début de l’intestin grêle.
  • Phosphore : fin intestin grêle et gros intestin.

 

Cette différence a d’énormes impacts :

 

  • En termes de concentration, le calcium est très nettement majoritaire de base dans la ration.

 

  • En cas de carence en vitamine D, en particulier, le calcium est mal absorbé et donc facilite la formation de phylates de calcium insolubles.

 

  • Les bactéries du gros intestin permettent, par une production de phytase, la destruction d’une partie des phytates et l’absorption de phosphore mais pas du calcium, magnésium ou du zinc.

 

Deux conséquences :

 

  1. Une perte de calcium importante, de magnésium et de zinc, une fois complexés à l’acide phytique dans l’intestin grêle et donc une tendance déminéralisante.

 

  1. Une augmentation du phosphore disponible pour le cheval et donc un rapport phospho-calcique faussé.

 

D’où le côté déminéralisant, puisque l’hyperphosphatémie inhibe l’activité de la 1 α-hydroxylase du rein. Cette enzyme assure l’activation de la vitamine D. Cet essai de retour à la normale va diminuer l’absorption de calcium pour un temps jusqu’à ce que le taux de calcium soit trop bas et stimule la production de PTH (ParaThyroïd Hormon) pour remonter le taux de calcium via la résorption osseuse et la re-stimulation de la 1 α-hydroxylase.

 

François Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

Epi de Maïs. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Epi de Maïs. Techniques d'élevage. Tous droits réservés