Le cheval qui « marche sur des œufs »

Publié le par Alpha et Oméga

 

Ce matin, vous retrouvez votre cheval qui marche sur des œufs. Il pose les pieds très précautionneusement et son train de sénateur est tout à fait inhabituel.

 

Pour peu qu’il soit gras, vous pensez tout de suite à un début de fourbure. La fourbure est une inflammation du podophyle qui est un des tissus du pied. D’où une douleur intense. Elle est parfois limitée aux deux antérieurs mais elle peut aussi atteindre les 4 pieds. A un stade précoce, on a le cheval qui marche sur des œufs. A un stade plus avancé, le cheval s’immobilise et pour soulager sa douleur fait porter l’ensemble de son poids vers l’arrière. Si les 4 pieds sont pris, il reste figé et tremblant voire il s’allonge.

 

A noter qu’on peut avoir une fourbure sur un pied mais dans ce cas, c’est généralement une fourbure de contrainte (soit due à un parage mal adapté, soit au fait que pour une raison ou pour une autre, le cheval a fait porter tout son poids sur ce pied là) ou une fourbure traumatique. Dans ces deux cas, on connaît la situation qui a provoqué la fourbure et le doute n’est pas permis.

 

On peut aussi penser à des abcès mais on a plutôt une boiterie franche avec réticence à l’appui d’un membre.

 

Mais dans tous ces cas, on cherche la cause du « marche sur des œufs » au niveau du pied.

 

Or, une autre hypothèse est aussi envisageable, une atteinte générale aux muscles. Imaginez que l’ensemble des muscles du dos, de la croupe, de l’encolure, voire les abdominaux soit contracté et douloureux, ou bien en limite de crampe.

 

Tout mouvement nécessite une contraction d’un côté et un étirement du muscle opposé. Or dans ce cas, le cheval a un étirement très difficile. S’il veut avancer un postérieur, les muscles de la croupe et du dos vont le rappeler à l’ordre. S’il veut avancer un antérieur, l’encolure et le dos râleront. Il limitera donc ses mouvements au maximum, les fera lentement quand il y sera contraint, adoptera à l’arrêt une posture très contractée et douloureuse.

 

Bref, il marchera sur des œufs.

 

Le problème c’est qu’un cheval fourbu, du fait de la douleur cherchera désespérément une position antalgique. Et donc les muscles contractés, vous les aurez aussi.

 

Le test de la pince exploratrice est un bon test pour déterminer si on a bien une fourbure. Ceci étant, si votre cheval a un problème musculaire, le fait de se mettre sur 3 pieds ne va pas l’arranger du tout. Donc il aura des réactions d’évitement qui peuvent être trompeuses.

 

Et le fait de lui donner de l’aspirine lui fera du bien dans les deux cas du fait de son action anti-inflammatoire et sur la circulation sanguine.

 

Donc sauf antécédent de fourbure prouvée ou bien suite à une cause évidente (le fait qu’un cheval soit gras n’étant pas à mon sens suffisant en soi), une suspicion de fourbure doit être impérativement confirmée par un examen vétérinaire et une radio pour mettre en évidence la bascule de la phalange.

 

Sinon, il convient d’examiner si d’autres hypothèses ne pourraient pas expliquer aussi le comportement du cheval. S’il y a doute, une prise de sang s’impose pour éliminer l’hypothèse musculaire.

 

A noter que les problèmes musculaires à bas bruit peuvent aussi se confondre avec des débuts de coliques parce que les symptômes sont assez proches : cheval patraque, douloureux, qui transpire un peu…

 

Catherine Kaeffer

 

 

Pieds et locomotion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pieds et locomotion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.