Le bicarbonate à toutes les sauces en alimentation équine

Publié le par Alpha et Omega

 

Le bicarbonate est un produit connu pour ses vertus antiulcéreuses, réductrices de crampes et de l’acidose provoquée par les destructions musculaires. Il est, à présent, un peu partout dans des produits et proposé dans la ration en continu.

 

Il faut, cependant, raison garder.

 

Les propriétés antiulcéreuses sont très limitées. En effet, les ulcères sont dus à une baisse importante du pH de l’estomac, tout le monde en conviendra. Et là où le bât blesse, c’est la question du quand.

 

Chez l’Homme, le pH baisse en préparation de la prise alimentaire, il est donc intéressant de limiter cette baisse avec du bicarbonate dans les cas de début d’ulcère. Maintenant, nous ne sommes pas chez l’Homme mais chez le cheval… Or du fait de ses repas fréquents, la production d’acide par l’estomac est, elle aussi, continue.

 

Cette production d’acide continue induit une baisse de pH lorsque la quantité d’aliment dans l’estomac est trop faible. Il peut descendre jusqu’à un pH 2 avec une remontée au moment du repas jusqu’à un pH 7.

 

Il n’est donc pas intéressant de donner du bicarbonate au moment du repas puisque cela ne servirait à rien surtout avec une alimentation riche en fourrages.

 

De plus, on prend le risque, avec une prise au long cours, d’avoir une maldigestion à cause d’un pH trop haut ou d’une adaptation de la production d’acide de l’estomac et de baisser encore le pH de l’estomac lors des phases de jeûne… Ce qui est contre-productif.

 

Il est intéressant de considérer ce produit en cure de 1 à 2 semaines et non au long cours.

 

Pour les crampes, le bicarbonate est intéressant pour permettre une récupération un brin plus rapide mais la quantité doit rester raisonnable pour impacter de façon mineure l’estomac. Evidemment, plus vous utilisez cette méthode souvent plus il faut rechercher la dose la plus faible pour un résultat satisfaisant.

 

Ne nous leurrons pas : ce n’est pas parce que vous lui donnez du bicarbonate que votre cheval pourra faire des concours ou équivalent tous les jours…

 

L’utilisation dans le cadre d’un coup de sang ou d’une rhabdomyolyse est une mesure d’urgence et rien de plus. Par contre, les problèmes de maldigestion sont à mettre de côté pendant au moins une semaine. On considèrera que c’est la vie du cheval qui est en jeu mais c’est une méthode qui n’est pas destinée à perdurer.

 

De toute manière, le vétérinaire possède des moyens de donner directement par voie sanguine une concentration efficace de bicarbonate et l’acidose descendra infiniment plus vite ainsi. Cela présente l’avantage de ne pas toucher l’estomac alors que la méthode « maison » est certes plus pratique à mettre en place mais les effets secondaires se font davantage ressentir.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Cheval abordant un gué. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval abordant un gué. Techniques d'élevage. Tous droits réservés