Tourteau de lin et tourteau de soja : quelles différences ?

Publié le par Alpha et Omega

 

Le tourteau de soja est un produit fréquemment utilisé en alimentation animale. Il est malheureusement difficile à trouver sans OGM. En outre, le tourteau de lin a excellente presse en nutrition équine car il a la réputation de donner un beau poil.

 

La question fréquemment posée est de savoir s’il est possible de remplacer le tourteau de soja par du tourteau de lin.

 

Voici les caractéristiques nutritionnelles de ces deux produits :

 

En kg de produit brut

Tourteau de soja 48

Tourteau
de lin expeller

Tourteau
de lin déshuilé

 Composition élémentaire

 Matière sèche (%)

87.8

90.4

88.6

 Protéines brutes (%)

45.3

30.9

31.8

 Cellulose brute (%)

6.0

10.2

9.8

 Matières grasses (%)

1.9

8.1

3.0

 Amidon (%)

0.0

0.0

0.0

 Minéraux majeurs

 Calcium (g/kg)

3.4

4.2

4.5

 Phosphore (g/kg)

6.2

8.2

8.0

 Vitamine

 Vitamine E (mg/kg)

4

8

13

 Acides aminés

 Lysine (g/kg)

27.8

11.7

11.9

 Lysine (% de MAT)

6.1

4.0

3.7

 Thréonine (g/kg)

17.7

11.8

11.8

 Thréonine (% de MAT)

3.9

3.2

3.7

 Méthionine + cystéine (g/kg)

13.1

11.3

11.6

 Mét + cys (% de MAT)

2.9

3.1

3.6

 Acides gras essentiels

 Acide myristique (g/kg)

0.0

0.1

0.0

 Acide palmitique (g/kg)

1.5

4.7

1.5

 Acide palmitoléique (g/kg)

0.0

0.1

0.0

 Acide stéarique (g/kg)

0.5

2.5

0.8

 Acide oléique (g/kg)

3.0

13.7

4.2

 Acide linoléique (g/kg)

7.4

10.7

3.3

 Acide linolénique (g/kg)

1.0

39.6

12.3

 Valeurs nutritionnelles cheval

 UFC /kg

0.8

0.85

0.78

 MADC (g/kg)

407

250

258

 

NB : Le tourteau de soja choisi est le tourteau de soja 48 qui est un tourteau de qualité intermédiaire. Le tourteau de lin expeller est simplement le résidu du pressage pour obtenir l’huile. Il est devenu rare et difficile à trouver aujourd’hui. Le produit majoritaire est le tourteau de lin déshuilé. La quantité d’huile restante après pressage est extraite par action d’un solvant.

 

Utilisation en vue de l’apport protéique

 

La teneur en protéines brutes du tourteau de soja est de 47 % au-dessus de celle d’un tourteau de lin expeller. Cela monte à 63 % si on compare au niveau des matières azotées digestibles pour le cheval. Remplacer 100 g de tourteau de soja par 100 g de tourteau de lin dans une ration a donc pour conséquence directe de diminuer l’apport protéique.

 

Sur le plan de l’apport protéique, que votre tourteau de lin soit expeller ou déshuilé, il y a peu de différences.

 

La qualité de cet apport protéique est aussi meilleure avec le tourteau de soja puisque la lysine, premier acide aminé limitant, est non seulement apportée en plus grande quantité au kg (ce qui est logique puisque la teneur protéique est plus élevée) mais la composition de la protéine de soja est aussi plus riche en lysine que celle de lin (exprimé en % de la matière azotée totale). La encore la différence est importante : la valeur biologique de la protéine est meilleure dans le tourteau de soja.

 

Si on exprime l’apport de lysine en % de la MADC, on retrouve le même phénomène : 6,8 % pour le tourteau de soja contre 4,7 % pour le tourteau de lin expeller. Pour les animaux très exigeants sur la qualité des protéines, cela peut être limitant. En effet, le poulain de 6-12 mois a besoin d’un rapport lysine/MADC de 8,7 %. La poulinière en début de lactation est à 8,9 %. On comprend aisément que pour arriver à combler les besoins en lysine sur ces animaux, on soit souvent amené à apporter davantage de protéines que les besoins stricts.

 

Utilisation pour un apport d’acides gras essentiels (AGE)

 

La teneur en matières grasses du tourteau de soja est faible (1,9 %). Son apport en AGE est donc assez limité. Il est axé sur la série des oméga 6 dont le chef de file est l’acide linoléique.

 

La teneur en matières grasses du tourteau de lin expeller est nettement plus importante (8 %). L’acide linolénique, de la série des oméga 3 est bien représenté.

 

Logiquement, lorsqu’on a un tourteau de lin déshuilé, la teneur en matières grasses est certes un peu plus élevée que celle d’un tourteau de soja mais inférieure à la moitié de celle d’un expeller. C’est d’ailleurs le but du déshuilage. Le profil en acides gras essentiels reste axé sur l’acide linolénique. Mais les apports sont moindres.

 

Conditions d’utilisation

 

Que ce soit lin ou soja, les tourteaux doivent toujours être utilisés en quantités modérés. La limite classiquement admise est de 1 kg par jour pour un cheval de 500 kg. Mais on arrive très rarement à ce niveau et les apports inférieurs à 500 g, y compris pour des animaux très exigeants sur un plan protéique sont les plus fréquents.

 

A noter que le tourteau de lin doit être donné bouilli ou éventuellement sec, mais pas après trempage dans l’eau froide pour éviter la formation d’acide cyanhydrique. Sous forme non bouille, certains auteurs recommandent de ne pas dépasser les 300 g par jour par mesure de prudence. Les produits industriels contenant du tourteau de lin ne sont pas concernés puisque leur fabrication a tenu compte de ce problème potentiel.

 

Conclusions

 

Si vous désirez remonter la teneur en protéines d’une ration, le tourteau de soja est incontestablement supérieur au tourteau de lin, quelle que soit sa forme. Pour les animaux pour lesquels la qualité protéique n’est pas essentielle, le tourteau de lin peut cependant être utilisé. Pour les animaux les plus exigeants, il risque seul d’être insuffisant.

 

Si vous désirez améliorer l’apport en acides gras essentiels (en plus d’une amélioration protéique), le tourteau de lin permet de jouer sur les deux tableaux. A noter cependant que son excellente réputation a été obtenue avec la version expeller alors que les produits commercialisés actuellement sont moins intéressants sur ce point.

 

Pour une amélioration de l’apport en acides gras essentiels, sans nécessité d’augmenter en même temps l’apport protéique, il est préférable de recourir à des huiles.

 

Catherine Kaeffer

 

 

Jument allaitant son poulain. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Jument allaitant son poulain. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Publié dans Alimentation