Analyse de crottin : choisir le bon moment

Publié le par Alpha et Omega

La "copro" ou analyse de crottin est de plus en plus conseillée dans le cadre d'une gestion raisonnée du parasitisme équin. Cette analyse présente de nombreux avantages et permet de se faire une idée précise de l'infestation des équidés et de l'environnement. Néanmoins, comme pour toutes les analyses, la "copro" a ses limites.

La "copro" ne se résume pas en un article, nous n'aborderons ici qu'un point particulier, le choix du moment pour une analyse de "routine".

Une analyse, cela ne s'improvise pas. Pour donner un résultat juste et interprétable, il faut tenir compte de ce qui peut l'influencer.

Le moment de l'analyse doit donc être un moment stable.

On ne fait pas une "copro" sur un équidé qui vient de changer d'environnement, qui sort de maladie, qui a eu un traitement ou un vermifuge... on attend minimum 15 jours que la situation se stabilise.

Une analyse sur un cheval qui fait de la diarrhée ou qui vient de changer d'alimentation pose des problèmes d'interprétation, on évitera donc d'en faire usage.

On choisit la saison en fonction des parasites recherchés.

Chaque parasite a un cycle. Il "nait", se développe, se reproduit et meurt. Au cours de sa vie, il va donc passer plusieurs "étapes" et infester successivement un ou plusieurs animaux, parfois très différents (mouche et cheval par exemple). Il va aussi passer parfois par une phase en pâture, en surface ou dans le sol...

La détection dans les crottins correspond à l'instant où le parasite passe de l'équidé à la pâture via le crottin. On est donc à un moment précis de la vie du parasite. Or la "naissance" des parasites est liée à une saison, ce qui fait que les parasites arrivent au stade "crottin" à une période donnée commune pour tous les membres de l'espèce.

Cette période est parfois vaste mais elle tient compte des conditions climatiques.

La plupart des parasites ne résistent pas au gel ou à la sécheresse. Les analyses de crottins en plein coeur de l'été ou en hiver sont donc rarement utiles, les parasites préférant rester "cachés" en attendant des jours meilleurs.

Selon les parasites testés, l'automne ou le printemps peuvent être des périodes intéressantes.

Concernant le moment de la journée, les crottins tôt le matin ou au crépuscule, "à la fraiche", sont en général les plus propices à la détection.

Mais au-delà de ces généralités, la connaissance de vos équidés et de votre environnement est primordiale pour choisir le bon moment. Privilégiez les moments où les équidés sont "biens", ni malades, ni stressés, et quand l'environnement est "humide".

Il existe néanmoins des cas où l'analyse de crottin est faite en urgence. Ce sont en général des analyses menées pour diagnostiquer une éventuelle infestation et qui se font avec l'aide du vétérinaire. Néanmoins, si vous devez la réaliser vous-même, prenez le temps d'étudier les conditions de l'analyse pour ne pas surestimer ou sous-estimer l'infestation de l'équidé.

Anne Anta

Crottin. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Crottin. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :