Astuces pour une pharmacie vétérinaire propre et bien rangée

Publié le par Alpha et Omega

 

 

Avoir une pharmacie efficace au quotidien n'est pas facile. Ciseaux, compresses, désinfectants, restes de la dernière ordonnance... le tout dans un coin de la pharmacie pour les humains, dans l'écurie ou le coin « croquettes »... et quand l'animal se blesse, c'est la panique.

 

Où est le flacon nécessaire ?

Ce produit, est-il encore bon ou pas ?

Et celui-là ? Il a l'air bien, mais c'était quel dosage qu'il fallait donner ?

 

Dans l'idéal, une pharmacie vétérinaire est rassemblée dans un ou deux endroits bien définis. Le lieu de rangement devra être inaccessible au public et facilement nettoyable.

 

Certains propriétaires utilisent un vieux frigo, d'autres préfèrent une armoire en plastique. Le bois est à éviter. Mais la fermeture sous clefs est conseillée pour éviter les accidents et les initiatives malheureuses.

 

N'oubliez pas de prévoir une boîte étanche pour les déchets de soins : aiguilles, compresses, boîtes et flacons de médicaments... Évitez les sacs qui ne vous protègent pas des objets tranchants et piquants.

 

La plupart des produits se conservent à température ambiante mais il y a des exceptions à placer au réfrigérateur ou au congélateur. Une boîte plastique sur laquelle on aura écrit au marqueur « pharmacie » permet de rassembler les produits et d'éviter le mélange avec les aliments.

 

Certains produits ne supportent pas la lumière, un papier d'aluminium permet un isolement optimal, comme une armoire ou une boîte opaque bien fermée.

 

Pour les produits d'usage quotidien, les notices peuvent finir par s'abîmer. Une pochette plastique ou un classeur permet de rassembler les notices en un lieu sûr. Certains propriétaires font une copie de toutes les notices et gardent les copies dans un classeur. Si l'original se perd ou s’abîme, la copie donne l'information nécessaire.

 

Les boîtes peuvent également se dégrader ou se perdre, les dates de péremption seront donc écrites à l'aide d'un gros marqueur sur les flacons ou sur une liste placée dans une pochette collée sur la porte de la pharmacie.

 

N'oubliez pas de noter les dates d'ouverture car les produits ont généralement un temps d'efficacité inférieur à la date de péremption s'ils sont ouverts. Cette date sera notée sur le flacon ou sur une liste accessible dans la pharmacie.

 

Les ordonnances doivent être conservées à minima 5 ans. Pour les particuliers propriétaires de chiens, de chats ou de NAC, l'ordonnance devra être conservée à minima le temps de possession du produit dans la pharmacie.

 

Ne cédez pas à la tentation d'acheter les produits qui nécessitent une ordonnance sur internet. Vous n'aurez aucune garantie sur les produits achetés et ils pourraient se révéler nocifs pour votre animal.

 

Une fiche de soins qui reprend les données de chaque animal peut être envisageable pour ceux qui n'ont que quelques animaux. Pour les autres, une fiche « globale », un carnet ou un agenda peuvent aider à retracer les soins. L'agenda a l'avantage de donner une date et d'aider au classement au bout de 5 ans. Il est par contre délicat de retrouver et de faire une synthèse des soins donnés à un animal en particulier. N'oubliez pas de noter précisément quel animal a été soigné et quels soins ont été réalisés.

 

Enfin, on ne le répétera sans doute jamais assez mais une pharmacie se prépare et s'entretient en temps de paix. Réservez-vous quelques minutes de temps en temps pour faire le point, éliminer les vieux produits, nettoyer le tout et pour faire un point sur les stocks. Une pharmacie bien organisée se remet d'aplomb d'un tour de main et s'utilise facilement au quotidien.

 

Anne Anta

 

Une pharmacie d'écurie - Tous droits réservés à Techniques d'élevage

Une pharmacie d'écurie - Tous droits réservés à Techniques d'élevage

Publié dans Pharmacie