Alimentation et diarrhée

Publié le par Alpha et Omega

 

 

 

Quand la diarrhée arrive, l'alimentation est au cœur de toutes les interrogations. Peut-elle être une cause ? Une solution ? Comment l'adapter pour gérer cette période délicate ? Que faut-il donner ? Qu'est-ce qui est interdit ?

 

Il existe de nombreuses causes de diarrhées : bactériennes, parasitaires, virales, fongiques, toxiques, traumatiques... et parfois alimentaires.

 

Un ingrédient de l'alimentation peut être une cause d'allergie, laquelle va donner une diarrhée.

 

Un changement alimentaire brutal peut amener des éléments non digestibles pour l'animal en trop grande quantité. En effet, il faut un temps d'adaptation à l'organisme pour réussir à digérer les aliments inconnus. Ces aliments s'accumulent donc dans le tube digestif. L'organisme ne pouvant digérer, il va expulser au plus vite cette masse en la chargeant en eau, ce qui donne une diarrhée.

 

Certaines plantes sont connues pour favoriser l'apparition de diarrhées : l'aloe vera, le persil, la rhubarbe, le psyllium, le plantain, le rumex ou l'oseille, le noyer... Les compositions des aliments donnés devront être étudiées pour vérifier l'absence d'éléments susceptibles d'augmenter la diarrhée.

 

Un déséquilibre en vitamine ou en minéraux peut être à l'origine d'une diarrhée. Par exemple, un excès de magnésium ou de vitamine C déclenche une diarrhée chez certaines espèces.

 

Si l'alimentation est parfois une cause, elle fait aussi partie de la solution.

 

L'alimentation de l'animal atteint de diarrhée devra être revue pour éliminer tout allergène suspecté, tous les ingrédients qui favorisent la diarrhée ou qui peuvent en augmenter l'importance. Dans le doute, il est préférable de revenir aux aliments de bases connus pour être bien tolérés par l'animal et de supprimer tous les compléments qui ne sont pas indispensables.

 

Une fois ces éléments retirés, on pourra rajouter quelques ingrédients pour aider l'animal. Mais attention à ne pas créer un changement alimentaire brutal, lequel ne tarderait pas à aggraver la diarrhée. N'oubliez pas également que seule l'élimination de la cause pourra soigner l'animal.

 

L'ajout de probiotiques ou de certaines plantes (variables selon la cause de la diarrhée) pourront aider l'animal provisoirement.

 

Le maintien de l'hydratation peut être favorisé par l'apport d'aliments humidifiés, voire de soupes ou de boissons attrayantes grâce à l'ajout de sirops ou de jus de viande.

 

L'apport en électrolytes est utile si la diarrhée perdure.

 

Anne Anta

Tous droits réservés à techniques d'élevage.

Tous droits réservés à techniques d'élevage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :