Fructanes et prébiotiques

Publié le par François Kaeffer. Alpha et Omega

Ces molécules, hautement décriées dans l’alimentation du cheval, que sont les fructanes sont définies d’un point de vue chimique comme toute molécule où une ou plusieurs liaisons fructosyl-fructose constitue(nt) la majorité des liaisons chimiques dans la molécule.

D’autres définitions les caractérisent comme une succession linéaire de fructoses liés à une molécule de saccharose.

Dans un cas comme dans l’autre, les fructanes correspondent à une large gamme de molécules :

  • Inulines
  • Oligofructose
  • Fructo-oligosaccharides courtes chaînes

La distinction entre ces classes s’effectue grâce à leurs degrés de polymérisation différents. Entre 10 et 200 pour les inulines, entre 4 et 10 pour les oligofructoses et enfin, entre 2 et 4 pour les fructo-oligosaccharides courtes chaînes.

Naturellement, nous en arrivons au fait que les fructanes tant décriés et les fructo-oligosaccharides courtes chaînes utilisés comme prébiotiques sont dans le même panier chimique.

Tout ce préliminaire sert à mettre en garde : dans les cas de troubles digestifs (ou autres pathologies) liés à une ingestion de fructanes, il serait mal avisé de chercher à retrouver une flore à l’aide de prébiotiques…

Le fructose contenu dans ces molécules rentre plus rapidement que le glucose dans la glycolyse d’où une métabolisation produisant davantage de déchets par unité de temps.

Il vaut mieux donc rester aux probiotiques dans ce cas.

Bonne journée.

François Kaeffer

Cheval de dressage. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval de dressage. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :