Des minéraux pour les bactéries : le cobalt

Publié le par François Kaeffer. Alpha et Omega

Parmi les oligoéléments un brin particuliers et ayant un lien fort avec la flore digestive, nous retrouvons le cobalt.

En effet, ce minéral est pris en charge par la flore bactérienne qui  synthétise la vitramine B12 qui peut être réabsorbée par le cheval.

Evidemment, la flore bactérienne n’est en aucun cas altruiste. Elle y trouve son compte en utilisant la vitamine B12 pour :
 

  • La conversion de l’acide méthylmalonique en acide succinique et ainsi rentrer dans le cycle de Krebs.
     
  • La conversion de l’homocystéine en méthionine et du méthyl -tétrahydrofolate en Tétrahydrofolate (une coenzyme vitale impliquée dans les réactions de transfert de groupes simples carbonés. Il a un rôle dans la synthèse des acides aminés et les acides nucléiques).

 

Cette vitamine permet la multiplication bactérienne grâce à son activité pour la production d’énergie, d’acides aminés et nucléiques.

Mais un apport direct en vitamine B12 peut-il aider la flore à se reconstituer ? La réponse est non.

En effet, la vitamine B12 est une vitamine hydrosoluble et absorbée de manière quasi-totale dans l’intestin grêle. Pour que les bactéries du gros intestin puissent avoir la B12, elles sont dans l’obligation de la produire elles-mêmes… à l’aide du cobalt.

Parlons du chiffre des besoins en cobalt. Comme les chiffres vous passionnent... pas forcément, mais que cela est nécessaire, il n’est pas inutile de rappeler que les besoins sont définis en fonction des entrées, des sorties et des conséquences métaboliques.

Sauf que dans le cas du cobalt, nous avons, théoriquement, des besoins en vitamine B12 et en cobalt du point de vue du cheval et seuls les besoins en cobalt sont réellement connus. Il faut considérer que les besoins en cobalt sont plus importants pour la flore bactérienne qui n’a aucune autre solution pour obtenir cette vitamine que pour le cheval.

Ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas apporter de la B12 seule puisqu’elle est plus rapidement disponible et en plus grande quantité. Mais un apport insuffisant en cobalt entraînera certainement des troubles bactériens.

L’équilibre, toujours l’équilibre.

Bonne journée.

François Kaeffer

Découvrez le poster Les minéraux chez le cheval réalisé par TE : métabolisme, excès, carences…
Pour commander l'ensemble de nos publications, utilisez notre bon de commande

Cheval de CSO. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval de CSO. Techniques d'élevage. Tous droits réservés