Le respect, une notion animale ou humaine ?

Publié le par Anne Anta. Alpha et Omega

Les théories et techniques de dressage sont basées sur le respect de l'animal envers l'humain. Mais que pensent réellement les animaux de cette notion ? L'appréhendent-ils de la même manière ? Peut-on qualifier de respect les principes que nous appliquons en son nom ?

La définition humaine du respect est le sentiment de considération envers quelqu'un qui amène à le traiter avec des égards particuliers. Une autre définition place le respect au niveau du sentiment de vénération pour ce qui est considéré comme sacré.

Ainsi, l'humain qui demande que l'animal le respecte, lui demande, soit de le considérer de façon particulière et de le traiter avec des égards, soit de le vénérer.

Dans les deux cas, l'animal, s'il respecte l'humain, devrait considérer celui-ci comme supérieur ou au moins digne des égards demandés.

Mais l'animal est-il à même de nous considérer sous cet angle ? Peut-il nous considérer digne des égards demandés ? Peut-il nous les fournir ?

Et si tel n'est pas le cas ? Si on considère l'animal comme un être capable de juger de notre statut face à lui, il peut considérer que nous ne sommes pas dignes de recevoir son attention. Dès lors, peut-on considérer qu'une méthode de dressage ou des exercices pourront nous aider ?

Le respect n'est pas attribuable à une méthode, il dépend de l'être. Aussi, avant de travailler nos animaux, prenons le temps de travailler sur notre façon d'être, de vivre et de réfléchir. L'étincelle du respect est en nous.

Anne Anta

Découvrez le guide Améliorez, Comprenez, Testez votre relation réalisé par TE.
Pour commander l'ensemble de nos publications, utilisez notre bon de commande

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Cheval au travail. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Cheval au travail. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.