Hypergranulation ou les plaies qui bourgeonnent

Publié le par Alpha et Omega

Protubérance de chair qui se forme au cœur de la plaie et qui l'envahit en empêchant toute évolution favorable, l'hypergranulation est en général visible sur les plaies qui atteignent les membres des chevaux.

Dans le jargon équestre, on dit que la plaie « bourgeonne ». Et c'est bien l'impression qui s'en dégage, lorsque la plaie se gonfle et se remplit pour enfin déborder de chair. La plaie ne se contente pas de se combler ou de se réparer, elle évolue à la manière d'une tumeur localisée.

Cette évolution anormale, chacun la craint et espère ne pas avoir à la gérer. Car dès lors qu'elle apparaît, la chirurgie reste la seule issue pour retrouver une plaie propre et saine.

De nombreux produits ont été testés en vain... les scientifiques cherchent aujourd'hui à comprendre les phénomènes qui entourent l'hypergranulation pour la prévenir et lutter contre elle.

La première chose à savoir est qu'outre l'aspect inesthétique, une plaie qui bourgeonne n'est pas dangereuse en soi. Elle n'est que le « symptôme » d'une cicatrisation anormale.

Les dernières études abordent différentes théories pour expliquer l'hypergranulation. Nous n'en retiendrons ici que l'essentiel nécessaire à sa gestion par le propriétaire.

La première étape d'une plaie qui bourgeonne est une cicatrisation lente. Les raisons de cette lenteur peuvent être multiples : usage de produits ou de techniques agressives pour les tissus cicatriciels, présence d'une infection, faible vascularisation de la plaie.

Les plaies qui bourgeonnent se trouvent en général sur les membres des chevaux. En effet, ces derniers disposent d'une vascularisation fine qui se « bouche » facilement. Les vaisseaux sanguins se colmatent par les fluides issus de la plaie, les cellules qui viennent aider, les bactéries présentes ou simplement si on exerce une pression via un bandage. Les produits agressifs ou qui assèchent peuvent également « brûler » les vaisseaux sanguins, les empêchant ainsi de jouer leur rôle.

Outre un défaut de vascularisation sanguine, les chercheurs ont montré que l'hypoxie (une quantité d'oxygène insuffisante) est à l'origine de l'hypergranulation.

On observe également la présence d'un biofilm composé de bactéries pathogènes parfois important et une inflammation déficiente qui favoriserait d'une part l'installation des bactéries et, d'autre part, l'hypergranulation en n'apportant pas les cellules immunitaires nécessaires.

D'autres études avancent l'hypothèse d'une prédisposition génétique qui explique que les chevaux sont plus souvent atteints que les poneys.

Au-delà des causes, on retiendra donc les choses à ne pas faire face à une plaie susceptible de bourgeonner. Il est déconseillé d'appliquer un bandage qui pourrait comprimer la plaie ou la priver d'oxygène. Il ne faudrait pas l'assécher au risque de colmater les vaisseaux sanguins. Il serait également inopportun d'utiliser des procédés ou produits agressifs dès que la cicatrisation commence. Une bonne gestion hygiénique respectueuse de la plaie est à privilégier.

Certaines études ont essayé de « booster » l'inflammation locale et les résultats sont à ce jour décevants. La chirurgie permet de ramener une plaie « propre » mais elle ne garantit pas l'absence de récidive si les mêmes erreurs sont à nouveau commises.

Un traitement qui a montré aujourd'hui de l'efficacité quand la plaie commence à mal évoluer est l'usage de miel stérilisé ou de miel de manuka. A défaut, le maintien d'une plaie propre et humide avec un minimum d'intervention humaine permet une cicatrisation rapide chez un cheval en bonne santé détenu dans des conditions hygiéniques favorables.

D'autres produits sont à l'étude et présentent parfois quelques résultats prometteurs bien qu'on ne puisse pas encore conclure tant le nombre de chevaux qui l'ont testé est faible.

Anne Anta

Voies métaboliques

Consultez le poster sur Les grandes voies métaboliques réalisé par TE
Pour commander l'ensemble de nos publications, utilisez notre bon de commande

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Poulain avec un genou bandé - Tous droits réservés à Techniques d'élevage

Poulain avec un genou bandé - Tous droits réservés à Techniques d'élevage