Parasites équins et environnement : qui est là ?

Publié le par Anne Anta. Alpha et Omega

Tous les traitements et les programmes anti-parasitaires partent sur un postulat : les parasites présents et qui peuvent infester votre équidé. Mais sait-on réellement ce qu'il y a dans l'environnement de son équidé ?

L'intérêt de se poser cette question est double : ne pas traiter pour rien et ne pas oublier un parasite important.

Dans le premier cas, il y a certes la question économique, mais aussi la question du bien être de l'individu. Qu'il soit naturel ou artificiel, votre vermifuge agit sur le corps du cheval. Il bouleverse l'équilibre, oblige certaines métabolisations de molécules ou peut parfois faire des dégâts.

Le deuxième cas découle du premier. Si on oublie un ou plusieurs parasites on peut traiter de manière insuffisante, ce qui fragilise le cheval. On peut aussi traiter uniquement certains parasites et créer alors un espace vide propice aux survivants qui n'ont alors plus aucune concurrence et un organisme perturbé par les traitements.

Le raisonnement est le même avec un cheval, un poney ou un âne... car ils ont tous besoin d'être suivi sur le plan parasitaire si on ne souhaite pas en faire trop ou pas assez.

Avant de commencer, une petite précision utile : les parasites ne s'arrêtent pas face à une clôture. Observez donc votre environnement et votre voisinage proche et plus lointain. Un gastérophile vole assez bien et parcourt sans soucis une distance supérieure à la taille de votre pré. Il franchira également sans problème les routes, fossés et autres obstacles qui pourraient arrêter des parasites terrestres.

Certains parasites nécessitent des conditions particulières, il est alors facile de savoir s'ils sont présents ou non.

Les trichostrongyles et les douves ne sont possibles que dans la mesure où leur hôte principal, un ruminant (bovin, ovin, caprin mais aussi chevreuil ou cerf) est dans les environs et qu'il côtoie par moment (ou en permanence) une zone humide dans laquelle les chevaux pâturent également.

Dictyocaulus est un parasite qui ne se reproduit que chez les ânes, les mules ou les mulets. En dehors de la présence de ces équidés, le cheval ou le poney ne craint donc pas une infestation.

Pour les autres parasites, je vous ai préparé une synthèse qui n'est certes pas exhaustive mais qui vous permettra de vous faire rapidement une idée des parasites possibles ou non.

Anne Anta

Découvrez le guide Parasites et vermifuges réalisé par TE.
Pour commander l'ensemble de nos publications, utilisez notre bon de commande

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Tableau de contamination parasitaire probable en fonction de l'environnement équin. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Tableau de contamination parasitaire probable en fonction de l'environnement équin. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :