Comment choisir un aliment pour son cheval : Les grands types de produits

Publié le par Alpha et Omega. Catherine Kaeffer

Vous avez besoin de complémenter votre cheval et vous souhaiteriez vous tourner vers un aliment industriel. Mais devant toutes les spécialités, vous êtes un peu perdu. Voici les éléments qui vous permettront de choisir celui qui sera le plus adapté à votre situation.

Sur les sacs d’aliments, on trouve toujours une étiquette… que personne ne lit.

Et pourtant, le législateur a rendu un certain nombre de mentions obligatoires pour l’information du consommateur… enfin, du propriétaire du consommateur !

La première chose à regarder est la dénomination de l’aliment à ne pas confondre avec le nom commercial.

 Prenons l’aliment « Cheval Génial ». Il a été fabriqué par « Les Pros de la nutrition ». Cheval Génial est le nom commercial, celui qui fait vendre. Mais la dénomination légale est souvent nettement plus discrète (aliment complet, complémentaire…)

Aliment complet

Il s’agit d’un mélange qui, grâce à sa composition, suffit à assurer une ration journalière. Il apporte à lui seul la totalité des nutriments nécessaires.

Sur un plan nutritionnel, le cheval peut ingérer toute sa ration sous forme de granulés ou de floconnés puisqu’il n’a pas comme les bovins d’exigence absolue d’absorber des fibres longues.

Le problème est d’avoir malgré tout une durée d’ingestion minimale de 4 à 5 heures par jour. Il faut donc multiplier le nombre de repas éventuellement avec un distributeur automatique et apporter un fourrage « chewing-gum » sans intérêt sur le plan nutritionnel mais long à manger.

Les avantages sont nombreux : distribution rapide, facilité de stockage et de conservation, bon équilibre alimentaire, régularité des apports, facilité en cas de transport.

Notre Cheval Génial Aliment complet peut donc être la seule source de nourriture… C’est l’alimentation clé en main, sans prise de tête et un bon chiffre d’affaires pour les Pro de la Nutrition !

Ceci étant il est bon de rappeler que cette dénomination d’aliment complet est un leurre car si encore une fois, au niveau des apports alimentaires c’est possible, le cheval a besoin de s’occuper et donc un fourrage reste indispensable. Simplement, dans les conditions où l’apport de fourrage est difficile, on peut le réduire de façon notable… en ayant conscience des risques qu’une telle alimentation fait courir au cheval sur le long terme.

Aliment complémentaire 

C’est un mélange qui contient des taux élevés de certaines substances et donc il doit impérativement être associé à d’autres aliments. On utilise parfois le terme générique de « concentrés » en relation avec les « taux élevés » de la définition.

Et toute la question est : quels sont ces autres aliments ? Il ne faut pas les mêmes nutriments pour complémenter une ration constituée exclusivement de fourrages ou au contraire une ration de céréales + foin. 

Ajoutez à cela qu’il faut complémenter suivant les besoins de chaque type d’animaux et vous obtiendrez l’affolante diversité des aliments complémentaires.

Ainsi, un aliment complémentaire de l’herbe ou du foin destiné à un cheval adulte non reproducteur sera moyennement riche en protéines et relativement énergétique. Un aliment complémentaire destiné à des poulinières en lactation sera hyperprotéiné.

D’ailleurs, notre Cheval Génial Élevage le précise bien : Aliment complémentaire de fourrages pour poulinières et poulains.

Si vous avez des surfaces en herbe, les aliments complémentaires peuvent être une bonne solution. Ils permettent pour un coût modéré (et un petit nombre de sacs à stocker) d’offrir à votre cheval une ration complète tout en restant relativement simples à utiliser.

Mais il faut toujours se rappeler que ces aliments ont été formulés pour une situation précise : si l’étiquette indique que l’aliment est complémentaire de fourrage ET de céréales pour les chevaux en travail intense, il ne conviendra pas à votre poney qui ne mange que l’herbe et qui fait une sortie de deux heures toutes les semaines. Il suppose aussi un apport de céréales. Donc il ne conviendra pas s’il est donné seul à un cheval de concours de bon niveau.

 Aliment minéral

C’est l’ancien CMV (Complément Minéral Vitaminé). Il contient au moins 40 % de cendres autrement dit de substances qui ne brûlent pas, les minéraux.

De plus en plus fréquemment, on trouve dans ces aliments d’autres composés, organiques cette fois, comme des acides aminés indispensables.

Les compléments minéraux, c’est tout un monde. Nous aborderons donc cette question dans un prochain article.

Aliment mélassé

C’est un aliment préparé à partir de mélasse qui doit représenter au moins 14 p. 100 de sucres totaux. 

Donc vous pouvez avoir un peu de mélasse utilisée à la fois pour ses caractéristiques énergétiques, son goût agréable, mais aussi pour son pouvoir agglomérant dans vos granulés sans qu’il s’agisse pour autant d’un aliment mélassé au sens réglementaire.

Catherine Kaeffer

Découvrez la nouvelle édition du poster La digestion chez le cheval réalisé par TE
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Aliment concentré pour chevaux. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Aliment concentré pour chevaux. Techniques d'élevage. Tous droits réservés