Gérer les résistances des parasites internes des équidés 1

Publié le par Anne Anta. Alpha et Omega

C’est un phénomène de plus en plus fréquent dans nos pâtures, il concerne de plus en plus d’antiparasitaires et de plus en plus d’espèces de parasites différentes.

L’ivermectine a longtemps été considérée comme un « super vermifuge » et utilisée de façon systématique. Vous trouverez d’ailleurs sur le net de nombreux programmes qui vous conseille son usage encore de façon saisonnière et systématique.

Car le vermifuge fait partie de ces produits qu’on utilise souvent en prévention des problèmes. Et pourtant, un vermifuge est avant tout un curatif.
Même si les argumentaires des vermifuges dits « naturels » essaieront de vous convaincre qu’ils rendent le tube digestif impropre à l’infestation par les parasites, ne les croyez pas.
Un vermifuge fait fuir ou tue un parasite présent au sein de l’organisme, il ne va pas empêcher celui-ci de rentrer et de s’installer. D’ailleurs, à part si vous cessez d’alimenter votre cheval, des parasites, il en aura.

Le problème du parasitisme c’est que si on attend les symptômes, on joue avec la santé de son équidé. Alors, beaucoup ont pris pour principe de traiter régulièrement et quoi de mieux que les saisons pour le côté mnémotechnique : 4 saisons / 4 vermifuges.

Et puis, comme il fallait poursuivre dans le schéma, la théorie des cycles parasitaires a proposé des molécules pour chaque saison : les tableaux de programmes de vermifuges étaient nés.

Mais voilà, à force d’user et d’abuser d’une solution, sans la raisonner, les parasites ont fait ce qu’ils savent faire le mieux : ils se sont adaptés !

Aujourd’hui, il y a dans nos pâtures de plus en plus de parasites insensibles aux programmes tout fait et des équidés de moins en moins à même de les gérer… et oui, le principe de précaution en imposant le vermifuge, impose un déséquilibre de la flore digestive et un programme plus intense pour les poulains ou les jeunes pour bloquer tous les cycles. On y arrive mais au détriment de l’acquisition de l’immunité.

Je vous propose en quelques articles de faire un point sur les méthodes qui vous permettront de lutter contre le développement des résistances au sein de vos pâtures au quotidien.

La lutte contre le parasitisme, ce n’est pas un sprint, c’est une course d’endurance… et ils ont une nette avance sur nous ! Alors, prêts ?

Anne ANTA

Découvrez la nouvelle édition de notre ouvrage A la recherche des parasites : l’analyse coprologique réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Cheval au pré. Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Cheval au pré. Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :