L’anabolisme de gestation : qu’est-ce ? (Partie 2)

Publié le par François Kaeffer. Alpha et Oméga

Qui dit gestation dit hormones. Un choix « limité » mais efficace : PRL, progestérone, œstrogènes, eCG, CRH.

La chronologie est à visualiser :

  • La production de progestérone commence par le corps jaune seul durant les 35 premiers jours.
     
  • Le placenta produit eCG (ou la PMSG, Pregnant Mare Serum Gonadotropin) dès le 35ème jour ce qui maintient le corps jaune et la production de progestérone jusqu’au 130ème jour. Ensuite le corps jaune dégénère et laisse place aux productions du placenta.
     
  • Le placenta assure un petit maintien de la progestérone et une production montante des estrogènes. Elle commence au 80ème jour jusqu’à la mise bas avec un pic entre le 220ème et 240ème jour. Il s’ensuit une descente jusqu’à la fin de la gestation.

Maintenant que la chronologie est connue, quand se situe ce fameux anabolisme de gestation ?

Le moyen de le savoir est de voir quelle hormone entre la progestérone, l’estradiol, la CRH et la PRL possède l’activité anabolique la plus forte ?

  • La progestérone possède une activité essentiellement d’inhibition de la contractilité des fibres musculaires utérines et de préparation à la lactation.
     
  • Les œstrogènes possèdent une activité sur les hormones thyroïdiennes : il existe une augmentation de la TSH (hormone stimulant la thyroïde) qui favorise la production de T4 à partir de la thyroglobuline. Cette augmentation de la production de T4 et de T3 reste dans les limites normales mais elle montre bien une augmentation du métabolisme.
     
  • La CRH stimule l’hypophyse pour produire l’ACTH qui elle-même stimule les surrénales qui vont produire le cortisol et l’aldostérone. Le cortisol a, entre autres, une activité hyperglycémiante mais au long cours, nous avons plutôt un catabolisme et non un anabolisme. L’aldostérone est une molécule agissant sur la réabsorption de sodium et d’eau par les reins… Cela contribue aux œdèmes.
     
  • La PRL (prolactine) est l’hormone de la lactation et de la préparation à celle-ci.

Les grandes gagnantes sont donc les estrogènes avec son action sur les hormones thyroïdiennes !

L’anabolisme de gestation commencerait à monter entre le 80ème jour et le 220ème jour. Le maximum de cet anabolisme serait donc du 220ème au 240ème jour.

Le prochain article sera sur les changements globaux physiologiques et métaboliques de la gestation.

François Kaeffer

N'hésitez pas à profiter de notre service d' établissement de bilans nutritionnels personnalisés pour votre cheval ou votre écurie en cliquant sur l’onglet « Demander un bilan nutritionnel » en haut de cette page ou en vous connectant sur notre site

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

jument gestante. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

jument gestante. Techniques d'élevage. Tous droits réservés