La fin d’une vie

Publié le par Anne Anta. Alpha et Omega

Le diagnostic est certain, il n’y a plus rien à faire. Nul ne connaît l’animal dans l’assistance, et pourtant, tous cherchent dans un regard, un geste, une raison d’espérer.

Le souffle court, la question est posée « est-ce qu’on ne peut rien faire ? ».

La réponse est une évidence, sa souffrance est un cri dans le silence, mais chacun se refuse à y croire. Quelques mots, quelques caresses, la peur, la rage… l’impossible ne peut-il être une option ?

Le temps manque, l’urgence parle, la mort est à nos côtés.

Les mots prononcés sont-ils compris ? L’animal a-t-il une idée de ce qui se décide ?

Beaucoup en douteront et pourtant, son regard en dit long. Dans ses yeux tout est clair, serein, la décision animale est prise, dans l’attente de celle des hommes.

« Ça va aller, on va s’occuper de toi, ce sera bientôt fini », nul besoin de discours, la voix rassurante se drape de tristesse. L’animal pose la tête contre cette personne qui la soutient en ce moment difficile alors qu’ils ne se connaissent pas. Il semble apprécier sa présence.

Le vétérinaire cherche la veine, il tremble, il parle technique pour retrouver ses esprits, mais personne n’est dupe.

Chacun connaît sa place et fait en sorte que tout aille au mieux.

Un dernier regard, le vétérinaire examine, soupire, puis l’injection commence en silence.

L’animal souffle, tristesse et soulagement se lisent dans ses beaux yeux noirs. Changement de seringue.

Le monde retient son souffle, en un instant plus rien n’existe, les doutes et les peurs s’envolent, un « merci » se lit dans ce regard qui s’apaise.

Le véto annonce qu’il faut s’éloigner au cas où il y aurait des sursauts liés au produit… mais rien ne se passe. Les non-initiés en auraient été soulagés et pourtant le véto laisse couler une larme « alors, même ça, tu n’en avais plus la force ».

Le cœur a cessé de battre, la main qui l’a soutenu ferme ses yeux, dépose sa tête et lui murmure quelques mots.

Malgré l’évidence, l’euthanasie laisse toujours une profonde blessure aux accompagnants. Un sentiment d’injustice, de culpabilité et une image, celle du regard de celui ou celle qui a quitté ce monde.

Anne Anta

Découvrez A la rencontre des chevaux : raconte-moi leurs histoires !  réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Regard poney âgé - tous droits réservés à Techniques d'élevage

Regard poney âgé - tous droits réservés à Techniques d'élevage