Des aliments riches en fibres pour les chevaux ulcéreux ?

Publié le par Catherine Kaeffer. Alpha et Omega

On entend souvent préconiser des aliments riches en fibres pour les chevaux ulcéreux. Les avantages en semblent évidents car ces aliments nécessitent souvent une longue mastication qui entraîne alors une production de salive importante, qui va tamponner l’estomac.

Cela va donc donner du confort au cheval ulcéreux sachant que la seule solution est vétérinaire et que dans cette pathologie l’alimentation constitue un accompagnement du traitement essentiel et un moyen de limiter le risque de récidive seulement… seulement mais c’est déjà beaucoup.

Mais dans certains cas, l’amélioration escomptée n’intervient pas voire parfois, l’état se dégrade.

En effet, lorsqu’un cheval est au foin à volonté, l’intérêt d’un apport de fibres dans l’aliment est moins net que lorsque le cheval est au foin limité. En effet, les chevaux dès qu’ils ont fini leur repas, se tournent vers le foin et en consomment spontanément. Ils intègrent donc naturellement des fibres sans qu’il soit nécessaire que l’homme le fasse pour eux. On voit même souvent des chevaux ulcéreux qui mangent leur aliment en plusieurs petits repas et intercalent du foin. C’est ainsi que certains, dans la mesure où ils sont seuls, sans la compétition d’autres chevaux, vont consommer leur repas du soir sur la nuit réalisant ainsi tout seuls une situation idéale d’alimentation fractionnée.

Mais si le cheval n’est pas au foin à volonté mais au foin donné en quantité limitée en un ou deux repas par jour ? Dans ce cas, si vraiment on ne peut pas le passer au foin à volonté, les aliments riches en fibres peuvent être intéressants à condition de bien les choisir en fonction de votre situation particulière.

En effet, certains de ces aliments sont destinés à des chevaux qui mâchent insuffisamment et mangent goulûment. On a alors des fibres longues, dures qui obligent le cheval à mastiquer. Mais l’inconvénient dans le cas du cheval ulcéreux c’est que ces fibres rigides même mastiquées vont avoir un effet « piquant » et « abrasif » sur la paroi de l’estomac déjà mal en point. Il est donc primordial dans le cas d’un cheval ulcéreux, si on ne peut pas avoir un foin à volonté et qu’on part sur un aliment riche en fibres de le choisir avec des fibres non agressives.

Une façon simple de tester le produit consiste à en prendre une poignée dans la main et de la serrer. Si les fibres vous piquent la main, alors elles piqueront aussi quand elles arriveront dans l’estomac. Pour un cheval normal, cela ne posera pas de problème mais pour un ulcéreux, forcément cela ne va pas l’aider à cicatriser.

Catherine Kaeffer

Découvrez La prise de sang, un outil dans l'alimentation de votre cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Cheval en train de jouer. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval en train de jouer. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :