Les types de vaccins

Publié le par Anne et Cat

 

 

Un article pour tous les animaux, y compris les humains !

Les vaccins sont de 3 types :

1 - à agents vivants atténués
2 - à agents inactivés
3 - fraction.

 

Petit rappel :L'immunité acquise l'est d'abord de façon provisoire : le corps quand il y a infection, réagit et garde quelques cellules efficaces dans ce "combat" en réserve pendant quelques temps de façon à réagir plus vite la prochaine fois qu'il y a "attaque". Plus "l'attaque" est sérieuse plus la "mémoire" immunitaire constitué par les cellules mises en réserve est importante et plus la durée de vie de ces cellules mémoires est grande.

 

1- Les vaccins à agents vivants atténués

Ce sont des vaccins composés de cellules vivantes (bactéries, virus) à qui on a enlevé ce qui fait qu'ils sont virulents ou dangereux.

L'avantage par rapport aux autres vaccins, c'est que les cellules comme elles sont vivantes, peuvent se reproduire et donc maintiennent la réaction immunitaire. Elles créent également artificiellement une "attaque" de plus grande envergure et une "contamination" sérieuse. L'organisme va donc mettre énormément de cellules en mémoire et le rappel de vaccin sera inutile.
Mais on prend aussi le risque qu'une mutation redonne le caractère virulent à l'agent.

Ces vaccins peuvent dans certains cas vacciner l'animal à vie !

 

2- Les vaccins à agents inactivés

Ces vaccins sont composés de cellules mortes.

L'avantage est que ce vaccin diminue les risques de réaction allergique (hypersensibilisation). Mais les cellules ne se reproduisant pas, l'organisme ne garde pas beaucoup de cellules efficaces en mémoire et perd vite sa capacité de réponse rapide à l'intrusion de l'antigène. Il est donc nécessaire d'effectuer des rappels pour entretenir la mémoire.

 

3- Les vaccins fractions

Ces vaccins sont constitués de morceaux de cellules infectieuses.

L'avantage est que si on sélectionne par exemple un morceau de membrane présent chez plusieurs antigènes, l'organisme sera protégé contre tous ces antigènes de façon efficace. Mais les antigènes sont sujets à mutations et ce vaccin comme le précédent nécessite de nombreux rappels.



bactérie
Un vaccin n'est pas à faire à la légère, car à chaque fois, on sollicite plus ou moins violemment le système immunitaire. Or ce système est chatouilleux et peut donner s'il est trop sollicité : maladies auto-immunes (le système immunitaire attaque les cellules de l'organisme et les détruit), les allergies.

A bientôt
Anne Kaeffer

 

http://www.techniquesdelevage.fr/

http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

Chaton. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Chaton. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Publié dans Pharmacie