Aider un jeune écureuil 5

Publié le par Anne et Cat

 

Étape 5 : continuer à le soigner

 

Une fois le nourrissage terminé, prenez un petit morceau de tissu jetable que vous tremperez dans un peu d'eau chaude. Essorez le tissu puis nettoyez le petit. Frottez doucement la région ano-génitale pour aider le petit à faire ses besoins. Changez de tissu. Trempez-le de nouveau dans l'eau chaude, essorez et nettoyez doucement le petit. Changez de tissu avant de faire les yeux, le nez et les lèvres. Séchez le petit s'il reste un peu d'humidité.

 

La litière devra être changée deux fois par jour.

 

Si vous avez des packs pour faire le froid (disponible en pharmacie) mettez-les au four pour pouvoir changer la source de chaleur. Sinon, mettez de l'eau à chauffer.

 

Pour les plus jeunes, il faut 35°C. Dès qu'ils ont un pelage correct, il faudra entre 18 et 25°C. La température optimale varient alors beaucoup en fonction de l'activité du petit et de son stade de développement. Le mieux est donc d'assurer un point à 25°C et de laisser la possibilité au petit de s'en éloigner. Il trouvera ainsi seul la température optimale.

 

Petites informations

 

La différence entre le mâle et la femelle se fait par la mesure de la distance entre l'anus et l'organe génital. Si elle fait 1 cm, c'est un mâle. Moins de 0,5 cm, c'est une femelle

 

Les écureuils roux mangent essentiellement des graines (notamment les graines contenues dans les écailles des pommes de pin). Mais ils mangent aussi des jeunes pousses, des bourgeons et parfois des oeufs, des oisillons ou des insectes pour complémenter leur menu. Pensez donc à diversifier leur menu dès leur plus jeune âge pour éviter les carences (voir ci-dessus pour l'ordre d'introduction des aliments en fonction de l'âge).

 

Le régime est équivalent pour les écureuils gris.

 

Si vous souhaitez acquérir un écureuil domestique ou à titre de comparaison avec les espèces sauvages, je vous conseille vivement de lire la thèse de Anne-Cécile WOLF sur « La reproduction des écureuils de Corée » (2006). École vétérinaire de Lyon.


A bientôt

Anne

Publié dans Urgence-Orphelin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :