Alimentation : nourrir les papillons

Publié le par Anne et Cat

 

L'élevage des papillons en France nécessite l'obtention préalable d'un certificat de capacité sauf pour le ver à soie, considéré comme un animal domestique.

 

Néanmoins, si on laisse les papillons libres et qu'on ne les vends pas, rien n'empêche de les nourrir pour le plaisir de les voir à notre fenêtre ou dans nos jardins.

 

La plupart des papillons se nourrissent de nectars et de fruits très mûrs (presque liquides), quelque uns se nourrissent de cadavres.

 

Mais tous les papillons affectent une source alimentaire : les fèces fraîches (bref, une crotte de gros mammifère, du crottin, une bouse ou un mélange des trois, le tout bien frais et qui sent fort...). On veillera à éviter les fèces qui risquent de contenir des résidus médicamenteux ou des vermifuges.

 

Comme je pense que disposer sur votre terrasse un peu de cet aliment universel ne saurait vous réjouir, je vous propose de restreindre notre « restaurant à papillons » aux papillons qui consomment fruits et nectars.

 

Pour ces papillons, le plus simple est de disposer une coupelle contenant un mélange nutritif.

 

La coupelle choisie devra être de couleur vive (blanc brillant, jaune vif...), comme les fleurs qu'ils affectionnent, pour attirer les papillons.

 

Elle devra être de faible profondeur pour éviter aux papillons de se noyer.

 

Placez sur votre coupelle un filet à mailles larges ou des brindilles de façon à garder les pattes des papillons à l'abri de la nourriture. Cela permettra de garder le milieu propre plus longtemps et cela évitera aussi qu'un papillon reste « collé ».

 

Concernant le mélange nutritif, il y a deux choix possibles :

  • Une des formulations toutes faites vendues dans le commerce.

  • La traditionnelle eau miellée à 10 %. C'est à dire une dose de miel dans 9 doses d'eau, le tout bien mélangé. Un mélange qui n'attirera pas que les papillons mais aussi d'autres insectes.

 

Mais avant d'être papillon, notre petit lépidoptère a été chenille.

 

Si bien que si vous souhaitez voir proliférer votre papillon préféré (sans perdre vos plantes), il faut donner à ses chenilles un milieu nutritif adapté.

 

Ce milieu devra se composer d'un constituant de chaque catégorie citée ci-dessous :

 

Rôle de l'ingrédient

Ingrédients possibles

Liant entre les composants

Agar agar

Gélatine

Asséchant du milieu

(stabilise et raffermit)

Alginate de sodium

Poudre de cellulose

Nutrition

Farine
de végétaux

Grains broyés

Caséine

Glucide

Antiseptique

Fongicide

Bactériostatique

 

La farine ou les grains ne sont pas choisis au hasard. En effet, chaque espèce de chenille a ses préférences.

 

Les pyrèthres sont toxiques pour les papillons et leurs chenilles, elle ne devront donc jamais être utilisées dans un milieu nutritif.

 

Le milieu devra être changé régulièrement pour ne pas être vecteur de maladies ou de parasites. Les supports pourront être désinfectés et nettoyés à l'aide de la javel. Ce désinfectant après un rinçage abondant ne présentant aucun risque et ne repoussant pas les papillons ou leurs chenilles.

 

papillon de nuit ailes détendues - copyright : techniques d'élevage

 

A bientôt,

Anne

Publié dans Alimentation