Analyse de photos 2 : atteinte à l'œil

Publié le par Anne et Cat

 

Oeil atteint

 

traumatisme guérit à l'oeil suite à un choc - cheval - Copyright : techniques d'élevage

traumatisme guérit à l'oeil suite à un choc - cheval - Copyright : techniques d'élevage

traumatisme guérit à l'oeil suite à un choc - cheval - Copyright : techniques d'élevage

 

Oeil sain

 

oeil sain cheval - Copyright : techniques d'élevage

 

Chez ce cheval, on observe un oeil sain et un oeil présentant un reflet bleu brillant bien défini en forme d'étoile.

 

L'oeil atteint ne présente ni écoulement, ni rougeur et la paupière est bien ouverte. L'atteinte n'est donc pas récente.

 

La forme particulière fait penser à un éclatement suite à un choc : pierre large, angle de mur, barre d'obstacle...

 

On peut éliminer toutes les hypothèses qui donnent une perforation profonde. En effet, dans un tel cas, l'ensemble de la cornée serait devenue bleu clair ou blanche. Or on voit bien qu'il reste des parties plus foncées.

 

L'hypothèse la plus probable est donc un choc qui aurait fait éclater l'oeil en profondeur sans trop abîmer la surface, les plaies ainsi formées se seraient alors « colmatées » laissant des zones moins atteintes que d'autres.

 

En vision rasante, on perçoit le reste des tissus de l'oeil, ils sont sains et parfaitement normaux, ce qui soutient notre hypothèse de choc avec éventuellement un traumatisme de surface.

 

Dans l'oeil, on ne perçoit aucun signe d'infection : pus, abcès, rougeur, gonflement, larmoiement.

 

Donc, le cheval de la photo est guérit depuis déjà pas mal de temps et il ne souffre plus.

 

Le deuxième oeil parfaitement sain, plaide pour un éclatement sans atteinte de la surface de l'oeil ou un suivi vétérinaire efficace.

 

En effet, toute plaie entraîne un recrutement du système immunitaire et donc une destruction du premier oeil, suivi de la destruction du deuxième. Sauf si on agit assez vite avec des corticoïdes (entre autres) et que l'on n'a pas de surinfections.

 

Bref, non seulement ce cheval est guérit mais les soins prodigués ont sûrement été bons.

 

On pourrait alors s'étonner (même si ça ne se voit pas sur les photos) de la méfiance et de la nervosité dont fait preuve ce cheval.

 

Mais il ne faut pas oublier qu'un oeil dans cet état est aveugle ou quasiment, le cheval est donc borgne. Ce qui le rend plus tendu.

 

La technique pour le photographier dans tous les sens dans la décontraction ?

 

Le nom étant sur la porte de box, Cat a appelé le cheval et coupé une pomme en la faisant légèrement craquer... un bruit qui met de bonne humeur tous les chevaux, même les plus méfiants.

 

A bientôt,

Anne

Publié dans Physio-pathologie