Apprendre à lire l’état de votre cheval ou de votre poney dans le foin : exemple 1

Publié le par Anne et Cat

 

Non, Techniques d’élevage ne s’est pas découvert une vocation de Madame Soleil !

 

Simplement, à la suite à notre article Qu’est-ce qu’un bon foin ?, je vous propose d’apprendre par l’exemple à vous faire une opinion sur la qualité du foin que vous achetez ou que vous récoltez, sur ses qualités nutritives, sur ce que vous pouvez en attendre ou pas.

 

Voici donc notre 1er exemple :

Foin de graminées. Techniques elevage. Anne KAEFFER 2012

 

Comme vous le constatez, il s’agit d’un foin relativement vert (donc déjà riche en carotènes source de vitamine A).

 

Il a une bonne odeur d’herbe sèche (là, je vous demande de me croire sur parole).

 

On y trouve des feuilles entières peu abîmées par le fanage et le stockage (flèche noire) et seulement quelques feuilles brunes (donc déjà fanées sur pied au moment de la fauche ; flèche bleue).

 

Présence de tiges jaunes épaisses et très longues (flèche rouge). On trouve aussi des tiges beaucoup plus fines et beaucoup moins longues (flèche verte).

 

Voici une autre photo :

 

Foin graminée épiaison ray-grass. Techniques d'élevage. Nantes

 

On retrouve les éléments précédemment décrits mais aussi la présence d’un épi de ray-grass.

 

foin de pré pour chevaux et poney. Composition et qualité nutritive. KAEFFER Nantes

 

Cette troisième photo permet de bien voir les deux types de tiges présentes dans le foin.

 

Enfin, une 4ème photo qui montre les éléments perdus par le foin.

 

foin poussière perte de feuille emphysème. Techniques elevage. Nantes

 

Comme vous le constatez, il y a peu de poussière, quelques morceaux de feuilles ou d’épis.

 

Conclusion :

 

Il s’agit d’un foin de prairie naturelle à dominante ray-grass. Il a été bien fané par beau temps. Il a été mis en botte une fois bien sec et correctement stocké.

 

La présence de deux types de plantes permet de penser qu’il s’agit d’un deuxième cycle (en plus en général, il fait meilleur à cette saison) et que le premier cycle a été un pâturage laissant pas mal de plantes non consommées… qui ont donc continué à grandir (longues tiges) et sont parvenues à épiaison.

 

Les plantes moins hautes sont celles dont l’épi en formation a été consommé au premier cycle et qui ont donc poursuivi une croissance uniquement feuillue.

 

C’est un foin de bonne qualité dont on peut en première approche estimer la valeur alimentaire pour les chevaux par kg à 0,57 UFC, 68 g de MADC et la digestibilité de la matière organique à 61 %. Maintenant, la même analyse est aussi valable pour les autres animaux. 

 

A bientôt pour un autre exemple. 
Cat