Apprentissage décalé

Publié le par Anne et Cat

 

Marcher lentement, poser doucement le sabot sur le sol... un exercice qui peut paraître scolaire, futile voire ennuyeux.

 

Mais pour ce petit cheval, régulièrement boiteux à cause de ses pieds fragiles, c'était une leçon essentielle.

 

Après l'échauffement, on commence la séance proprement dite.

 

Marcher normalement, marcher vite... pas de gros problèmes.

 

On ralentit l'allure, repassant au pas normal, le cheval finit par s'arrêter.

 

On reprend l'exercice, avec moins de pression, plus de subtilité, du moelleux dans les mains... le cheval ralentit mais tape les sabots sur le sol. La tension monte.

 

On laisse repartir, on reprend, on réajuste...

 

On fait une première pause. On retravaille la question, on reprend.

 

Au bout d'une trentaine de minutes, le cheval se tend... on y presque, mais il faut s'arrêter avant la bagarre.

 

Conclusion de la séance :

Il ne sait toujours pas marcher au pas doucement, il s'est braqué, on n'y arrivera pas.

 

La séance suivante, on se prépare mentalement à reprendre l'exercice où on en était.

 

On échauffe puis on redemande l'exercice.

 

Le cheval marche alors au pas compté, comme sur des oeufs, par une simple tension du dos... et on se croirait grand cavalier.

 

C'est au coeur de l'hiver que l'arbre prépare sa fleur.

 

illustration anecdote cheval apprentissage décalé pas compté - copyright : techniques d'élevage

 

A bientôt,

Anne

Publié dans Anecdote