Argiles blanches, vertes, rouges... quelle différence ?

Publié le par Anne et Cat

 

Rouge, verte, blanche, bleue, jaune, violette, grise, brune... l'argile ne semble pas avoir de limite et les arguments des vendeurs nous en font voir de toutes les couleurs.

 

Mais qu'il y a-t-il derrière ces appellations ? Véritable changement ou stratégie commerciale ?

 

A l'origine de toutes ces argiles, des roches (granits, micas, feldspaths) qui se désagrègent et se cassent en une poudre.

 

Cette poudre plus ou moins fine, c'est l'argile primaire constituée essentiellement de silicates d'alumine hydratés ou phyllosilicates d'aluminium et de petits minéraux et morceaux issus de la roche mère.

 

A ce stade, l'argile jeune est toujours grossière et de couleur blanche ou grise. Cette argile est vendue sous l'appellation « kaolin ».

 

Elle est ensuite malmenée par les éléments, amendée par l'environnement en minéraux, lavée par la pluie... et comme l'argile déjà à ce stade primaire est une véritable « éponge », elle capture tout !

 

C'est ainsi que toutes les argiles contiennent au moins les minéraux suivants : Aluminium, Silice, Magnésium, Calcium, Fer, Phosphore, Sodium, Potassium, Cuivre, Zinc, Sélénium, Cobalt, Manganèse.

 

Ce qui change d'une argile à l'autre ? Les proportions et les « petits plus » de certaines argiles.

 

Si l'argile a retenu beaucoup de silice, de la magnésie et de la soude,

Grise ou verte, elle est vendue sous l'appellation « Montmorillonite ».

 

Si l'argile a retenu beaucoup de calcium, peu de magnésie,

Verte, elle est vendue sous l'appellation « Illite ».

 

Si l'argile a retenu beaucoup de fer,

Rouge, elle est vendue sous l'appellation « argile rouge » quelle que soit son origine.

 

Si l'argile a retenu beaucoup de magnésium,

Rouge, verte ou blanche, elle est vendue alors sous plusieurs appellations : « Antigorite », « Saponite », « Talc » ou « Attapulgite ».

 

L'argile dans tous les cas est utilisée pour absorber les liquides ou engluer bactéries, virus, champignons, toxines... en cataplasmes externes ou internes.

 

Elle apporte systématiquement des minéraux qui comblent les « carences » éventuelles des cellules environnantes et donc les renforce.

 

Elle est aussi utilisée pour ses propriétés « tampon » (de stabilisation) sur le pH dans le cas des affections de l'estomac.

 

Néanmoins, les caractéristiques particulières citées ci-dessus, qui ne sont pas liées à la couleur comme vous pouvez le constater, vont influencer l'utilisation de l'argile.

 

Les argiles primaires comme le « kaolin » peuvent être utilisées après affinage pour toutes les indications habituelles pour l'argile (cataplasmes, lait d'argile, traitement des plaies...).

 

Les argiles « Montmorillonites » peuvent être utilisées dans toutes les applications thérapeutiques sans traitement préalable de l'argile ou presque. Ces argiles sont donc très appréciées des médecins et vétérinaires.

 

Les argiles « Illites » sont moins performantes que les deux argiles précédentes, elles sont donc utilisées uniquement pour les cataplasmes épais en cas de faible œdème ou hématome. Pas d'utilisation par voie interne car le pouvoir tampon de ces argiles est assez faible.

 

Les argiles rouges sont utilisées uniquement en cosmétique, en soins de la peau ou en cas de faible irritation à cause de leur forte teneur en fer.

 

Les autres argiles, « Antigorite », « Saponite », « Talc » et « Attapulgite », sont utilisées uniquement pour les utilisations internes car le taux important de magnésium confère à ces argiles un bon pouvoir tampon.

 

Précautions d'emploi

 

L'eau, les minéraux, la matière organique, les polluants, les bactéries, les champignons... tout se retrouve dans l'argile.

 

Alors imaginez le devenir de ce beau pot d'argile humidifiée, prête à l'emploi, que vous avez acheté et laissé ouvert au milieu de l'écurie ou sur une étagère pleine de poussière... et son avenir sur la peau ou la plaie de votre animal.

 

Un véritable cocktail de bactéries, virus, champignons et polluants de toute sorte pour le plus grand plaisir des cellules immunitaires de votre compagnon !

 

Pour les plaies ou les zones irritées (allergie, gale, dermite...), on préférera donc utiliser de la poudre d'argile qui sera humidifiée juste avant utilisation et donc sera dépourvue d'éléments contaminants.

 

Prenez soin de garder les sacs de poudre à l'abri de l'humidité (qui pourrait donner un espace aussi favorable que celui de l'argile humide) sinon vous aurez fait tout ça pour rien...

 

Pour l'usage interne, il faut toujours prendre une argile signalée comme « ultra-ventilée ».

 

En effet, cette mention permet de s'assurer l'absence de micas dans l'argile qui provoquent parfois des blessures dans l'intestin et risquent donc de compliquer davantage la situation.

 

En cas d'administration d'argile en interne, il faut ôter toute huile de la ration pour éviter les constipations et les obstructions intestinales.

 

Ne donnez jamais un médicament en parallèle d'un traitement à l'argile, en effet, l'argile en absorberait une grande partie et vous obtiendrez un sous-dosage dangereux.

 

Attention aux fausses appellations et aux argiles colorées

 

On trouve sur le net des argiles de couleur qui sont en réalité des mélanges de kaolin et de colorants ou des mélanges de kaolin avec des huiles essentielles.

 

Pour les premières, l'emploi de colorants ne fait plaisir qu'au propriétaire et peut se révéler dangereux pour l'animal...

 

Les vertus thérapeutiques des deuxièmes peuvent être intéressantes mais ce sont alors des mélanges humides qui se conservent avec précaution et ne peuvent servir aux soins des plaies et zones irritées.

 

Si vous souhaitez utiliser de l'argile amendée en huiles essentielles sur une plaie ou une zone irritée, il est préférable d'acheter l'argile en poudre et les huiles essentielles à part afin de faire le mélange au dernier moment.

 

L'argile rose constitue une exception puisqu'elle allie l'argile blanche (souvent du kaolin) à l'argile rouge. D'utilisation en cosmétique, elle est réputée pour sa neutralité et sa douceur, elle peut donc servir dans tous les soins de peau, d'œdèmes ou d'hématomes chez nos animaux.

 

A bientôt,

Anne

 

Utilisation de l'argile sur les tendons des antérieurs. Copyright Techniques d'élevage

Publié dans Naturopathie, Pharmacie