22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 07:58

 

Tout d'abord, lavez-vous les mains avant et après avoir touché l'oisillon (si possible avec un gel bactéricide pour mains – risque de zoonose) ou si vous avez touché un objet souillé. Vous éviterez ainsi les contaminations.

 

Les manipulations se feront dans le calme. Pour les gros oiseaux, mettez une main de chaque côté (une main sur chaque aile), les pouces se croisent dans le dos, vos auriculaires maintiennent les pattes sous le corps et vos autres doigts se croisent devant l'oiseau. Les oisillons se débattent d'autant plus que votre prise n'est pas ferme, elle ne doit cependant pas être brutale.

 

Pour les petits oiseaux, on peut tenir à une main, le pouce dans le dos, la tête de l'oisillon se trouvant entre l'index et le pouce.

 

Placez l'oisillon dans un « nid » artificiel. Le petit doit être tenu latéralement car il ne tient pas bien sur ses pattes. Les matériaux ne doivent pas être lisse, ni dangereux. Le papier journal est souvent conseillé car pratique mais il stresse énormément les oisillons (aucune accroche), il n'est donc pas envisageable plus de quelques heures. Un vieux vêtement (jean, tee-shirt, sweat-shirt...) ou un bout de vieille couverture sera bien plus confortable. Ôtez tous les fils qui dépassent ou coupez les au ras.

 

Mettez l'oisillon, au chaud, dans un espace clos (cage, boîte...), si cet espace est ouvert ou transparent, mettez un drap sombre dessus et laissez-le se calmer. Personne ne doit déranger l'oisillon pendant que vous préparez la nourriture, il pourra alors se remettre tranquillement de ses émotions.

 

La nourriture doit être préparée le plus proprement possible. Pour la nourriture, vous pouvez consulter notre article à la page suivante : Oiseaux tombés du nid

Il faut que l'oisillon ouvre le bec, pour cela, joignez votre pouce et votre index, un « cercle » se forme, mettez les autres doigts dans une position identique à celle de l'index. Vous formez alors un cornet qu'il vous faudra placer autour du bec de l'oisillon (pouce de votre côté). Ouverture instantanée ! Le petit relève brusquement la tête en ouvrant un large bec, prenez garde à ne pas le percuter avec vos doigts. L'espace vide sous votre pouce vous laisse la place d'introduire l'allumette dans le bec.

 

Pour que le petit prenne bien la nourriture, il ne faut pas hésiter à mettre la pâtée au milieu du bec.

 

Le contact de l'allumette avec la langue provoque la fermeture du bec, comme le fait de retirer votre main.

 

Prenez garde à ne pas lâcher le bâton d'allumette (le risque sera d'autant plus important que le petit sera âgé). Si cela vous arrive, ne paniquez pas et récupérez-le rapidement avec vos doigts.

 

On peut aussi donner la pâtée avec les doigts mais coupez-vous avant les ongles.

 

Le petit a une attention réduite et peut refuser la nourriture assez rapidement alors qu'il a faim. Ne vous pressez pas entre deux bectées et laissez l'oisillon seul dès que l'attention baisse (les yeux se ferment, le bec s'ouvre mollement...). Revenez le voir au bout d'une petite demi-heure.

 

Si vous devez maintenir l'oiseau avec une main, mettez votre bras comme pour faire une aile en plaçant votre main au niveau du bec (comme si vous couvriez l'oiseau de votre bras). Pour une raison que j'ignore, cette position fait ouvrir le bec aux oisillons. C'est un peu acrobatique mais c'est le seul moyen quand on est seul et que l'oisillon n'est pas sage.

 

Après le repas, trempez votre doigt dans de l'eau propre et déposez une goutte en glissant le doigt le long du bec de l'oisillon. Si une petite langue rose sort, vous avez gagné.

 

Il ne faut pas donner de l'eau à un oisillon qui a le bec grand ouvert, vous risquez de l'étouffer. Ou seulement au goutte à goutte.

 

Avec tout ça, vous pouvez attendre tranquillement que le vétérinaire rouvre ou que le petit soit indépendant. A long terme, il faudra apprendre petit à petit à l'oisillon à manger comme un grand.

 

Testé et approuvé par un oiseau de notre connaissance qui vous salue au passage ! ;)

 

A bientôt

Anne

Partager cet article

Par l'équipe de techniques d'élevage Anne et Cat - dans Urgence-Orphelin

Outil De Recherche Par Mots Clés

Techniques d'élevage

 

Une source d'informations animalières gratuite et professionnelle rédigée par une équipe pluridisciplinaire. Une expertise au meilleur coût et en toute indépendance pour améliorer le bien-être de votre équidé, son alimentation et amener à une meilleure connaissance de celui-ci.
 
Qui sommes-nous ?
 
Hébergé par une entreprise familiale créée en 1995, Techniques d'élevage vous offre aujourd'hui plus de mille articles en accès libre sur cette page et des services payants personnalisés. 
 
Vous pouvez également nous retrouver en tant qu'experts, rédacteurs ou chroniqueurs dans différents journaux et supports et sur la plupart des réseaux sociaux.

 

Techniques d'élevage - le site

 

  

- Contact -